Le monde selon Gilles

Son regard sur la société a toujours été unique. En ces temps d’accommodements raisonnables, de dépendance technologique et de grand cirque électoral, Gilles Vigneault nous étonne encore !

Gilles Vigneault

Il est né le 27 octobre 1928 à Natashquan, en Basse-Côte-Nord, de Willie Vigneault, inspecteur des pêcheries, et de Marie Landry, institutrice. Gilles Vigneault célébrera donc ses 80 ans cet automne. « Et alors ? Il n’y a pas de quoi en faire un plat, s’exclame-t-il. Et puis, 80 ans, ce n’est pas un exploit. Mon père est arrivé à tout près de 80 et ma mère a fait 101 ans. Alors, moi, j’vais essayer de faire un p’tit boutte encore, c’est ça l’idée, avec la tête que j’ai. »

Quand ils ont atteint un certain âge, les grands de la chanson se contentent souvent de reprendre paresseusement leurs succès et ne songent pas à se risquer dans de nouvelles chansons. Vigneault n’est pas de ce lot. Il vient de lancer Arriver chez soi, un album qui comprend 13 chansons inédites, certaines dignes de ses plus grands classiques.
En observateur attentif de nos vies folles, il s’interroge sur le monde moderne, Internet, le portable, le rythme de vie qui s’accélère, l’environnement qui se dégrade. « Tout me recommence. Au fond d’un silence, je trouve à chanter », écrit-il. Entre musique et poésie, entre espoir et mélancolie,
il remontera sur scène, au TNM, à la fin d’octobre, quelques semaines à peine après la création, par l’Orchestre symphonique de Québec et son chœur, au Palais Montcalm, de la Grand-messe qu’il a composée avec son directeur musical, Bruno Fecteau. Enfin, il envisage une tournée québécoise au printemps 2009. Notre homme a toujours danse aux pieds et musique aux oreilles.

Dans un ouvrage paru cet automne, Gilles Vigneault : De l’œuvre à l’homme (Broquet), Claude Sauvage s’est amusé à résumer en chiffres la vie de celui qui n’a pour tout bagage que ses mots et sa musique. Vigneault, c’est six décennies d’écriture, cinq d’activité artistique soutenue, 4 000 spectacles, 150 tournées, 50 disques, 335 textes de chanson, dont 250 mis en musique par lui, 58 recueils publiés — 475 poèmes, 110 contes, 43 récits —, 66 distinctions honorifiques et 14 livres qui lui ont été consacrés.

Gilles Vigneault a accueilli L’actualité chez lui, à Saint-Placide. Le pas plus lent mais pas moins leste, l’œil encore plus vif et plus bleu que le lac dans « J’ai pour toi un lac ». Aux jeunes, il lance un message : délaissez l’ordinateur et gavez-vous de poésie !

***

Continuez votre lecture à la page 102 de votre magazine.

Les plus populaires