Le printemps d’octobre

FRANCIS D’OCTOBRE / MA BÊTE FRAGILE Tacca/Select

L'album « Ma bête fragile » de Francis d'Octobre

Voici le nouveau petit futé de la chanson québécoise. Pourtant, ce qu’il nous offre n’est pas en marge de la norme créative et s’inscrit dans l’air du temps. Mais sans être Dumas, Karkwa ou Alexandre Désilets, ce multi-instrumentiste patenté – c’est important de le souligner – s’est construit un cadre sonore sur mesure et il arrive déjà à être lui-même dans sa tessiture comme dans son écriture. D’ailleurs, quelque chose capte l’attention ici, sans qu’on puisse immédiatement mettre le doigt dessus. Probablement la candeur de cette démarche introspective, qui n’est ni prétentieuse ni nombriliste. Des chansons prometteuses en témoignent, comme « Notre légèreté », « Chercheur d’or » et « L’homme à la mer ».

 

Laisser un commentaire