LE SECRET DE VIKTORIA

VIKTORIA TOLSTOY / MY RUSSIAN SOULACT 

Écoutez « Si je t’ai déçu »(avec l’aimable autorisation de GSI Musique)

lle ressemble plus à une top model scandinave qu’à une authentique chanteuse de jazz, mais l’élégante Viktoria Tolstoy, de Göteborg, est bel et bien l’arrière-petite-fille du gigantesque écrivain russe Léon Tolstoï, décédé en 1910. La blonde Suédoise proclame ouvertement son attachement à la culture de ses ancêtres, et ce, tout au long de son huitième opus. Une œuvre ambitieuse et racée, où la pudeur rencontre l’opulence, où les jazzmans suédois qui entourent la chanteuse abordent la grande musique de Tchaïkovski et de Rachmaninov avec beaucoup de respect — même s’ils s’en évadent allégrement. Bref, on peut tirer à boulets rouges sur une telle entreprise, évoquer l’hérésie, il faut saluer le culot de la dame, qui a réclamé à l’auteure Anna Alerstedt des textes en anglais, lesquels épousent avec grâce les mélodies des maîtres autant que les airs traditionnels de la Russie profonde. La voix sereine et joliment maîtrisée explose dans « Aftermath », un finale dramatique inspiré du Lac des cygnes.

Toutes les critiques

Prochain artiste : TÉREZ MONTCALM / CONNECTION >>