Le Vaisseau d’or sur la Volga

Comment dit-on en russe « C’était un grand Vaisseau taillé dans l’or massif » ?

Le Vaisseau d’or sur la Volga
Photo : J.-R. Thibault / CC 2.0

Les amateurs de poésie du pays de Pouchkine peuvent désormais le découvrir. Un éditeur russe vient de réunir Émile Nelligan et 43 autres auteurs dans une anthologie de poésie québécoise, Poety Kvebeka (Les poètes du Québec). Une première.

Ce livre couvre tout le spectre du genre depuis 1830, d’Octave Crémazie à Anne Hébert en passant par Gaston Miron et Marie Uguay. Avec une particularité, dit François Dumont, professeur de littérature à l’Université Laval, qui en signe la préface. « Ce ne sont pas les choix habituels des Québécois. La poésie du 19e siècle, pré-Nelligan, est peu connue et n’est pas tenue en très haute estime ici. Mais les Russes s’y sont beaucoup intéressés, notamment aux poèmes qui parlent du pays. Peut-être à cause de la parenté entre nos paysages et les leurs. »

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie