Les 10 meilleures nouvelles séries de 2022

Retour sur une année faste, tant au Québec, où Xavier Dolan et Philippe Falardeau ont fait un passage réussi sur les plateformes numériques, qu’à l’étranger. Voici le choix de notre chroniqueur.

montage : L’actualité
Disney+ / LucasFilm

Andor

Où la voir ? Disney+

En vedette : Diego Luna (la série Narcos : Mexico, Rogue One : Une histoire de Star Wars), Genevieve O’Reilly (la série Tin Star, Le bonhomme de neige), Alex Ferns (Le Batman, La furie d’un homme)et plusieurs autres

Le créateur Tony Gilroy, qui était le scénariste de l’excellent film Rogue One : Une histoire de Star Wars, a tenu ses promesses : la série Andor était captivante du 1er au 12e épisode. Proposant plus de politique et de tromperie, Andor nous a offert un regard neuf et plus humain sur l’univers de La guerre des étoiles. Nous avons assisté aux balbutiements de la rébellion, le tout appuyé par d’ingénieux ajouts à la trame narrative de l’ensemble, dans le respect méthodique des films originaux.

Apple TV+

Les déshonorés

Où la voir ? Apple TV+

En vedette : Gary Oldman (Mank, L’heure la plus sombre), Kristin Scott Thomas (5e set, Le patient anglais), Olivia Cooke (Le son du silence, Player One), Jonathan Pryce (Les deux papes, Pirates des Caraïbes : La malédiction de la Perle Noire) et plusieurs autres

Une série d’espionnage se doit d’avoir un scénario solide, truffé de fausses pistes et de personnages typés, et c’est exactement ce que Les déshonorés nous offre. Adaptation du premier d’une série de romans de l’auteur anglais Mick Herron sur les mésaventures de l’Étable, un sous-bureau du MI5, le service de renseignements du Royaume-Uni, Les déshonorés s’amuse à déboulonner avec adresse les nombreux rapports hiérarchiques de l’organisation. L’oscarisé Gary Oldman est parfaitement détestable dans le rôle de Jackson Lamb, patron de cette sous-division.

Atsushi Nishijima / Apple TV+

Dissociation

Où la voir ? Apple TV+

En vedette : Adam Scott (les séries Big Little Lies et Ghosted),Patricia Arquette (Otherhood, Boyhood), John Turturro (The Jesus Rolls, la série The Plot Against America), Christopher Walken (la série The Outlaws, Voyage au bout de l’enfer) et plusieurs autres

Qu’arriverait-il si vos vies professionnelle et personnelle étaient complètement dissociées ? C’est la prémisse de cette fascinante série créée par Dan Erickson, où l’entreprise Lumon injecte une puce dans la tête de ses employés pour qu’ils ne gardent aucun souvenir de leur journée de travail. Dans un univers minimaliste composé de longs corridors et de décors rétrofuturistes, Dissociation [Severance ?] épate par ses prouesses de mise en scène (six des neuf épisodes ont été réalisés par le comédien et réalisateur Ben Stiller), en plus de faire une critique très sévère du travail abrutissant et répétitif devant des ordinateurs.

Carole Bethuel / HBO

Irma Vep

Où la voir ? Club illico et Crave

En vedette : Alicia Vikander (Beckett, Tomb Raider), Vincent Macaigne (Médecin de nuit, Le sens de la fête), Jeanne Balibar (Illusions perdues, Barbara) et plusieurs autres

Le cinéaste français Olivier Assayas a relevé le défi d’adapter en série son film Irma Vep, tourné en 1996. C’est la Suédoise Alicia Vikander qui reprend le rôle-titre qu’avait tenu la Hongkongaise Maggie Cheung, soit celui d’une actrice étrangère qui s’installe à Paris pour jouer dans un remake des Vampires de Louis Feuillade, film datant de 1915. Mené par une solide distribution éclectique et propulsé par une réalisation soignée, Irma Vep illustre à merveille, de manière captivante et loufoque, tous les défis d’un tournage international.

Club illico

La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé

Où la voir ? Club illico

En vedette : Julie Le Breton (Au revoir le bonheur, la série Les beaux malaises), Magalie Lépine-Blondeau (la série Sans rendez-vous, Merci pour tout), Éric Bruneau (les séries Aller simple et Blue Moon), Patrick Hivon (Babysitter, Nous sommes Gold) et plusieurs autres

Encore une fois, Xavier Dolan prouve hors de tout doute son immense talent avec l’adaptation somptueuse de la pièce éponyme du dramaturge Michel Marc Bouchard. En plus de scénariser et de réaliser la série, Dolan s’en est octroyé l’un des rôles principaux. Il poursuit, avec son complice André Turpin à la photographie, la déconstruction de drames familiaux à coups de gros plans et de répliques mordantes, rappelant ses films Juste la fin du monde et Ma vie avec John F. Donovan.

Club illico

Le temps des framboises

Où la voir ? Club illico

En vedette : Sandrine Bisson (la série Épidémie, 1991),Edison Ruíz (Infinite, la série El Dragón : Le retour d’un guerrier), Micheline Lanctôt (Le rire, Les affamés), Paul Doucet (la série District 31, Les nôtres) et plusieurs autres

Ceux et celles qui connaissent le cinéma de Philippe Falardeau constateront que les textes des scénaristes Florence Longpré et Suzie Bouchard scrutent avec finesse des thématiques chères au réalisateur, comme le « tous ensemble » et la complexité de la nature humaine. Maniant avec justesse les ruptures de ton entre la comédie et le drame, Philippe Falardeau semble très à l’aise pour raconter les péripéties de cette femme qui, à la suite du décès de son mari, hérite de la ferme familiale. Sandrine Bisson mène avec assurance et sans complexe cette généreuse distribution multilingue.  

Disney+

The Bear

Où la voir ? Disney+

En vedette : Jeremy Allen White (la série Sans regret, The Rental),Ayo Edebiri (Hello, adieu, et nous au milieu, As of Yet), Ebon Moss-Bachrach (les séries Andor et The Dropout) et plusieurs autres

Après des années à développer ses talents de chef dans l’univers gastronomique, Carmy revient malgré lui dans sa ville natale, Chicago, pour relancer un restaurant de sandwichs qui appartenait à son défunt frère. The Bear recrée avec une sidérante maîtrise toute l’énergie qui se dégage d’une cuisine, surtout quand les esprits s’échauffent plus vite que les plats. Dans le rôle principal, Jeremy Allen White est une révélation dont nous n’avons pas fini d’entendre parler, un acteur qui élève à lui seul le jeu de l’ensemble de sa brigade.

HBO

The Rehearsal

Où la voir ? Crave

En vedette : Nathan Fielder (les séries Nathan for You et Jon Benjamin Has a Van), Anna Lamadrid (les séries This Fool et Vida), Jennifer Khoe (les séries Superman & Lois et QT) et plusieurs autres

The Rehearsal se distingue des autres séries d’une manière très originale, en insufflant de la fiction dans le réel. Le comédien Nathan Fielder met à la disposition de volontaires ses services et ses ressources (celles du studio HBO) pour la répétition d’une future scène difficile ou délicate de leur vie. Les mises en situation, dans les lieux reproduits en studio que fréquentent ces personnes, sont souvent cocasses, et parfois surréalistes. La preuve que lorsque l’on tente de prédire le déroulement des événements, la vie s’occupe de bien nous surprendre.

BBC / Sister /AMC / Ludovic Robert

This Is Going to Hurt

Où la voir ? Prime Video (abonnement requis au service AMC+)

En vedette : Ben Whishaw (Mourir peut attendre, Le parfum : Histoire d’un meurtrier), Ambika Mod (les séries La vie d’adulte et The [email protected]), Rory Fleck Byrne (les séries Spides et Death in Paradise) et plusieurs autres

Il y en a eu des séries dans le milieu hospitalier, mais aucune n’a su à la fois nous décrocher la mâchoire de rires intenses et nous arracher une larme à plus d’une occasion comme This Is Going to Hurt. Cette série inspirée du livre éponyme d’Adam Kay, ancien médecin devenu auteur et comédien, nous plonge au cœur de ses aventures quotidiennes dans le service d’obstétrique et de gynécologie d’un hôpital public. Les dialogues sont tranchants mais sincères, et Ben Whishaw a enfin un rôle qui montre toute l’étendue de son immense talent.

HBO MAX

Tokyo Vice

Où la voir ? Crave

En vedette : Ansel Elgort (West Side Story, Baby, le chauffeur), Ken Watanabe (Godzilla : Roi des monstres, Origine), Rachel Keller (les séries Legion et Fargo), Ella Rumpf (la série Succession, Sympathie pour le diable) et plusieurs autres

Le Japon demeure l’un des pays où il est le plus difficile pour un étranger de s’intégrer, et la série Tokyo Vice le prouve adroitement. Basée sur le livre autobiographique de Jake Adelstein, cette série suit un jeune journaliste d’enquête qui réussit à se faire engager par un des grands quotidiens de la capitale du Japon. Grâce à une réelle compréhension du milieu interlope de la métropole, Tokyo Vice nous plonge avec fougue et panache dans l’univers des yakuzas et des clubs d’hôtesses. Ansel Elgort impressionne dans le rôle de Jake Adelstein, maniant adroitement la langue d’Haruki Murakami et rendant son personnage attachant malgré ses nombreux défauts.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.

En 2022, il y a deux séries qui ont plus que retenu mon attention.

1. Heartstopper : La série raconte la naissance, entre deux étudiants d’une école secondaire en Angleterre, d’une amitié qui évoluera assez rapidement vers le domaine amoureux. Comptant huit épisodes de 30 minutes, cette série de Netflix a raflé de nombreux prix, dont cinq trophées Emmy, notamment pour la qualité de l’histoire, de la réalisation et de l’interprétation. Les deux interprètes principaux, soit Kit Connor et Joe Locke, qui avaient 17 ans au moment du tournage, savent transmettre leurs émotions comme s’ils étaient des comédiens aguerris. Le choix des couleurs et des chansons ainsi que les animations révélatrices des émotions ont été mûrement réfléchis. Le succès a été tel que Netflix a renouvelé la série pour deux autres saisons.
2. 1899 : La première saison de cette série allemande de Netflix se passe sur un bateau au milieu de l’Atlantique en 1899. Celui-ci croise un autre navire dont on est sans nouvelles depuis quatre mois et qui est vide. La série, dirigée par Baran bo Odar (le même réalisateur que Dark), sollicite les neurones des spectateurs, car rien ne semble évident. Si on aime faire travailler son cerveau, il faut regarder cette série.

Répondre