Les 10 meilleurs longs métrages de l’année 2022

Retour sur une année de cinéma très surprenante, où l’extraterrestre affamé de Ben non a joué à la cachette pendant que Steven Spielberg revisitait son enfance dans Les Fabelman et qu’une femme vivait une multitude de vies parallèles dans Tout, partout, tout à la fois !

montage : L’actualité
Universal Pictures

Ben non

scénarisé et réalisé par Jordan Peele

Où le voir ? YouTube, Cogeco

En vedette : Daniel Kaluuya (Judas and the Black Messiah, Get Out), Keke Palmer (Lightyear, Alice), Steven Yeun (Minari, Burning) et plusieurs autres

Après les ingénieux films d’horreur Get Out et Nous, le scénariste et réalisateur Jordan Peele confirme avec Ben non qu’il fait désormais partie des cinéastes de premier plan aux États-Unis. Avec cette histoire d’éleveurs de chevaux destinés aux plateaux de tournage qui voient leur vie perturbée par l’arrivée d’une soucoupe volante vorace, Jordan Peele poursuit son cinéma engagé truffé de métaphores qui illustrent le racisme systémique américain. Jouant des codes de la science-fiction avec aisance, saluant ses prédécesseurs avec de multiples références, Jordan Peele nous offre avec Ben non un magnifique spectacle cinématographique.

Universal Pictures

Les Fabelman

scénarisé par Steven Spielberg et Tony Kushner, réalisé par Steven Spielberg

Date de sortie : mercredi 23 novembre 2022

En vedette : Gabriel LaBelle (la série American Gigolo, Le prédateur), Michelle Williams (Venom : Ça va être un carnage, Certain Women), Paul Dano (Le Batman, Il y aura du sang) et plusieurs autres

Il est fort probablement encore aujourd’hui le réalisateur le plus connu de la planète, celui qui nous a offert des classiques comme Les dents de la mer, E.T. l’extraterrestre, La liste de Schindler, Le parc jurassique et les quatre aventures d’Indiana Jones. Steven Spielberg nous a proposé cette année son œuvre la plus personnelle, l’histoire du divorce de ses parents combinée avec son éveil au monde du cinéma. Comme toujours, le cinéaste hollywoodien dirige à merveille l’ensemble de ses comédiens et comédiennes, n’oubliant pas d’inclure une bonne dose de nostalgie et une touche de fantaisie.

CRI Nancy

Fire of Love : Au cœur des volcans

scénarisé par Shane Boris, Erin Casper, Jocelyne Chaput et Sara Dosa, réalisé par Sara Dosa

Où le voir ? Disney+

En vedette : Katia Krafft, Maurice Krafft, Miranda July (narration)

Katia et Maurice Krafft, deux volcanologues ayant grandi en Alsace, étaient vraiment destinés l’un à l’autre. Ensemble, ils ont parcouru le monde pour comprendre les volcans et nous faire partager leur passion. La réalisatrice américaine Sara Dosa a su raconter, à l’aide d’impressionnantes archives, cette relation amoureuse hors normes, soit celle d’un couple prêt à tout pour son métier. D’une beauté sidérante, ponctué de touches d’humour et de juste assez de science, Fire of Love : Au cœur des volcans réchauffe le cœur en plus de nous en mettre plein la vue.

Janus Films

Hi-han

scénarisé par Ewa Piaskowska et Jerzy Skolimowski, réalisé par Jerzy Skolimowski

Date de sortie : vendredi 25 novembre 2022

En vedette : Sandra Drzymalska (Sole, Amok), Isabelle Huppert (Elle, L’avenir), Mateusz Kosciukiewicz (Mare, L’informateur) et plusieurs autres

À l’âge de 84 ans, le vétéran cinéaste polonais Jerzy Skolimowski filme l’état du monde actuel à hauteur d’âne. D’une grande richesse visuelle et d’une foudroyante beauté onirique, Hi-han (EO en anglais) est un digne descendant du classique Au hasard Balthazar du réalisateur Robert Bresson, l’âne y étant le porteur de nos souffrances humaines. À coups de sabots sur le sol, nous suivons l’âne EO qui voyagera, à la suite de multiples rebondissements, de la Pologne jusqu’en Italie. Vous ne verrez rien d’aussi beau et d’aussi prenant cette année, une pure merveille cinématographique qui a bien mérité son Prix du jury ex æquo au dernier Festival de Cannes.

DR

Hit the Road

scénarisé et réalisé par Panah Panahi

Où le voir ? illico

En vedette : Pantea Panahiha (Squad of Girls, la série Once Upon a Time in Iran), Mohammad Hassan Madjooni (The Badger, We Are All Together), Amin Simiar et Rayan Sarlak

Panah Panahi propose une première œuvre teintée d’humour et d’humanité, dans la lignée des longs métrages de son père, l’illustre réalisateur iranien Jafar Panahi présentement emprisonné (et dont nous attendons la sortie du nouveau film Aucun ours en 2023). Ce sympathique road movie au sein d’une famille iranienne très colorée nous présente un subtil portrait de la situation en Iran. Cette touchante comédie tire toute sa force de l’interprétation de ses quatre acteurs principaux et est portée par un scénario savamment dosé.

Lou Scamble

Noémie dit oui

scénarisé et réalisé par Geneviève Albert

Où le voir ? illico, Vimeo

En vedette : Kelly Depeault (Au nord d’Albany, La déesse des mouches à feu), Myriam De Bonville (C’est ça le paradis ?, Mes ennemis), James Edward Metayer (la série 19-2) et plusieurs autres

Il y a des films nécessaires qui, au-delà du cinéma, portent en eux un point de vue fort et éclairant sur un enjeu de société. C’est le cas du puissant premier long métrage de Geneviève Albert, Noémie dit oui, qui illustre sans complaisance la prostitution juvénile durant le Grand Prix de Montréal. La cinéaste montre une grande maturité dans sa réalisation sobre et franche, soutenue par l’intrépide et talentueuse Kelly Depeault.

DR

La panthère des neiges

scénarisé et réalisé par Marie Amiguet et Vincent Munier

En vedette : Vincent Munier et Sylvain Tesson

Le photographe Vincent Munier, accompagné de l’écrivain Sylvain Tesson, part dans les montagnes tibétaines sur les traces d’un animal de légende, la panthère des neiges. Tout au long de leur périple, les Français croisent une faune riche, sur laquelle ils réfléchissent en murmurant. Sylvain Tesson lit quelques passages de son livre éponyme et Vincent Munier immortalise d’habile façon ces superbes bêtes. Un grand documentaire animalier qui interroge la place de l’humain au centre de tant de beautés fragiles, récompensé par la présence solennelle de ce félin qui semble bien comprendre que nous sommes les véritables prédateurs sur cette planète. (Au moment où cet article a été écrit, ce film n’était à l’affiche ni en salle ni sur les plateformes.)

MK2

Petite maman

scénarisé et réalisé par Céline Sciamma

Où le voir ? Prime Video, Apple TV+, YouTube, Google Play, Cineplex Store

En vedette : Joséphine Sanz, Gabrielle Sanz, Nina Meurisse (Camille, Une vie) et plusieurs autres

Avec quoi enchaîne-t-on après avoir réalisé Portrait de la jeune fille en feu, qui se classe déjà au 30e rang des meilleurs films de l’histoire du cinéma, selon le récent sondage du magazine Sight and Sound auprès de 1 600 spécialistes du septième art ? La cinéaste française Céline Sciamma a choisi de mettre en scène une histoire d’amitié entre deux petites filles de huit ans. Mais derrière ce récit qui semble tout simple se cache une profonde et engageante réflexion sur le deuil et l’enfance. Céline Sciamma flirte avec le réalisme magique et dirige avec doigté les jeunes actrices Joséphine et Gabrielle Sanz, parfaites de leur candeur lumineuse.

Netflix

RRR

scénarisé par Vijayendra Prasad, S.S. Rajamouli, Sai Madhav Burra et Madhan Karky, réalisé par S.S. Rajamouli

Où le voir ? Netflix

En vedette : N.T. Rama Rao Jr. (Jai Lava Kusa, Temper), Ram Charan Teja (Red, Rangasthalam), Alia Bhatt (Gully Boy, Highway) et plusieurs autres

Désormais, dans la définition du mot « épique », le titre RRR devrait figurer comme exemple probant. S.S. Rajamouli a orchestré un éblouissant feu d’artifice cinématographique pour illustrer la rencontre fictive de Rama Raju et Bheem, deux révolutionnaires indiens des années 1920. Mélangeant d’impressionnantes scènes d’action — à rendre jaloux n’importe quel réalisateur de films de superhéros états-unien — avec quelques moments musicaux typiques, RRR a séduit la planète par sa démesure pleinement assumée, et aussi par le charisme de ses deux vedettes, N.T. Rama Rao Jr. et Ram Charan Teja.

A24 / Elevation Pictures

Tout, partout, tout à la fois

scénarisé et réalisé par Dan Kwan et Daniel Scheinert

Où le voir ? Prime Video, Apple TV+, YouTube, Google Play, Cineplex Store

En vedette : Michelle Yeoh (Tigre et dragon, Demain ne meurt jamais), Jamie Lee Curtis (Halloween prend fin, Vrai mensonge), Ke Huy Quan (Les Goonies, Indiana Jones et le temple maudit) et plusieurs autres

Nous sommes entrés dans l’ère du multivers, et aucun film, même pas ceux de l’univers Marvel, ne l’exploite aussi bien que le spectaculaire Tout, partout, tout à la fois des Daniels (le nom que se sont donné les deux coréalisateurs). Michelle Yeoh, qui nous avait déjà impressionnés dans Tigre et dragon d’Ang Lee, livre la performance de sa carrière en incarnant les multiples vies de madame Wang. Elle est à la fois touchante et percutante. Tout ça dans la délirante mise en scène des Daniels, qui passe de jouissives scènes d’action à des moments d’introspection par un duo de roches (!). Une œuvre dense et bienveillante, une rareté dans le cinéma américain d’aujourd’hui, beaucoup plus formaté.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.