Les choix de Sophie Beaudet

À l’heure où chaque semaine déboulent deux où trois nouvelles chanteuses se réclamant auteures-compositrices, il fait bon voir débarquer Sophie Beaudet, d’abord et avant tout interprète, même si elle signe la musique de trois chansons, dont la pousse-au-déhanchement « À quoi tu penses ? ». Celle qui, en 2008, a remporté quatre prix au concours Ma première Place des Arts – catégorie interprète – a choisi pour sa première galette des chansons de Luc De Larochellière, Pierre Flynn, Sylvie Paquette, Mario Peluso, Daniel Lavoie, pas les plus manchots en la matière.

Photo : Marc Montplaisir

L’album, lancé aujourd’hui (21 février), s’intitule Garçonne. À regarder la belle femme qui orne la pochette, on ne trouve pas que le titre lui sied bien. D’une garçonne, on attend plus de nerf et d’électricité, alors qu’à l’écoute on reçoit une volée de plumes. L’ensemble révèle de la pop sans malice, bien sous tous rapports, étreinte par les cordes et la voix texturée de la chanteuse, que je sens ici ou là –  rêve-je ? – un rien contrainte. On espérait l’incendie, on a le feu de camp. Mais l’interprète possède le combustible pour tout faire flamber sur scène. [Et j’aime beaucoup « Carrousels », de Pierre Flynn ; « La soie et le velours », de Caroline Dufour et Sophie Beaudet ; « Nous trois », de Dave Richard et Sylvie Paquette, à écouter ici même.]

Sophie, qui a joué des 2e et 3e rôles au cinéma et à la télé, a suivi des cours de mime et de clown (personne n’est parfait !), de claquettes, de tango et de salsa, de percussions, d’improvisation de jazz vocal, de cinéma, et plein d’autres choses encore – tout ce bagage la met à l’aise devant le public. Après avoir assuré la première partie de Maurane, participé, aux FrancoFolies, à l’Hommage à Nino Ferrer, elle accompagne présentement la tournée de Daniel Lavoie. On la suivra.

 

Laisser un commentaire