Les festivals à ne pas manquer au Québec

Avec l’abondance de rendez-vous cet été, l’occasion est belle de vivre son éclectisme musical ! 

Illustration : Paule Thibault pour L'actualité
Illustration : Paule Thibault pour L’actualité

QUÉBEC

Festival d’été de Québec

Photo : Fiona Goodall/Getty Images
Mick Jagger des Rolling Stones (Photo : Fiona Goodall/Getty Images)

Avec son budget de 25 millions de dollars, le FEQ demeure l’un des plus importants festivals d’Amérique du Nord. Son rayonnement international croissant fait que, une fois encore, les plaines d’Abraham seront bondées : y viendront les légendaires Rolling Stones, les Foo Fighters et le chanteur de country Keith Urban. Comme d’habitude, le Festival balaie large, du solaire Patrick Watson à l’Australienne Iggy Azalea, nouvelle figure de proue du rap féminin, en passant par des pépites locales comme The Barr Brothers, Lisa LeBlanc et Chocolat, et même l’audacieux chaos ethnique des Ukrainiens de DakhaBrakha. Entre valeurs sûres et propositions intrépides, le FEQ assure de beaux vertiges. Laissez-passer à moins de 100 dollars. Du 9 au 19 juillet

VAL-D’OR

FRIMAT

Ariane Moffatt (Photo : Graham Hugues/La Presse Canadienne)
Ariane Moffatt (Photo : Graham Hugues/La Presse Canadienne)

Place à la relève du côté de Val-d’Or. Après un 10e anniversaire célébré en grande pompe, la prochaine édition du FRIMAT — le Festival de la relève indépendante musicale en Abitibi-Témiscamingue — s’annonce de haute volée. La programmation, amalgame réussi entre jeunes pousses et artistes confirmés, inclut des groupes tels que Ponctuation, Bernhari, Nanochrome, et met en scène des musiciens de la région dans un spectacle « vitrine ». Ariane Moffatt sera aux commandes de la soirée de clôture, et il ne faudra pas manquer le surprenant retour des pionniers du punk-rock Groovy Aardvark, le tout dans l’ambiance bon enfant qui caractérise le Festival. Du 22 au 25 juillet

BAIE-SAINT-PAUL

Le Festif !

Antoine Corriveau (Photo : Julie Blanche)
Antoine Corriveau (Photo : Julie Blanche)

Passé de rassemblement marginal à porte-drapeau de la vitalité culturelle de Charlevoix, Le Festif ! connaît une ascension fulgurante. Malgré un budget famélique (340 000 dollars en 2014), il persiste et signe avec une programmation sublime, en plus d’un volet circassien. Entre un panorama de jeunes artistes établis (Groenland, Antoine Corriveau, Pierre Kwenders, The Franklin Electric), des découvertes comme le groupe Dylan Perron et Élixir de Gumbo, récent vainqueur des Francouvertes, et Heat!, ainsi que des têtes d’affiche comme Robert Charlebois, Les Trois Accords, Radio Radio et Marie-Pierre Arthur, on continue d’y proposer une offre culturelle rare en région. Du 23 au 26 juillet

MONTRÉAL

Virée classique OSM

Kent Nagano (Photo : Felix Broede)
Kent Nagano (Photo : Felix Broede)

L’Orchestre symphonique de Montréal offre 30 concerts à partir de 10 dollars pour célébrer la musique classique et des activités gratuites pour s’y initier. En couplant répertoires ancien et contemporain, artistes émérites et jeunesse montante, le festival pourrait faire le plein de nouveaux publics. Au programme, de belles curiosités, comme une série influencée par l’Espagne, et la présence du violoniste japonais virtuose Shunske Sato. Le très populaire opéra Carmen, de Georges Bizet, sera présenté gratuitement en ouverture, sous la direction de Kent Nagano. La mezzo-soprano et le ténor canadiens Michèle Losier et Joseph Kaiser incarneront Carmen et Don José, et seront appuyés par le chœur de l’OSM. Les 5, 7 et 8 août

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie