Les gens intègres, une denrée rare

Dans cette suite du roman Chaos calme, le héros multiplie les délits et s’éloigne du droit chemin.

(Photo: Klaus Ohlenschlaeger/Alamy Stock Photo)
(Photo: Klaus Ohlenschlaeger/Alamy Stock Photo)

Dans un pays où le vol, l’évasion fiscale et la magouille sont endémiques et tolérés comme un mal nécessaire, comment faire pour rester un honnête homme ? C’est la question très morale que pose le dernier roman de San­dro Veronesi — et dont les implications dépassent largement les frontières de l’Italie.

Pour le romancier florentin, il y a une telle pénurie de gens intègres aujourd’hui que ceux-ci sont devenus des cas isolés. Il les compare volontiers aux terres rares, ces métaux indispensables à la fabrication des produits de haute technologie, mais qui sont si dispersés qu’il est extrêmement difficile de les extraire.


À lire aussi:

Des livres contre la haine


LIVRES Terres rares Sandro Veronesi
Terres rares, par Sandro Veronesi, Grasset, 464 p.

Terres rares renoue aussi avec le personnage de Pietro Paladini. Ceux qui ont lu Chaos calme (ou qui ont vu le film qui en a été tiré) se rappelleront ce directeur de chaîne télé milanais qui, à la mort de sa femme, refusait de retourner au bureau et passait ses journées dans un parc, en face de l’école de sa fille.

Neuf ans plus tard, Pietro est installé à Rome. Il a une nouvelle compagne et s’est reconverti dans la vente de véhicules saisis par les créanciers. Il essaie, du mieux qu’il peut, de mener une bonne vie et de rester dans la légalité. Mais voilà que la tentation se présente sous les traits d’un garde suisse du Vatican, qui lui propose de contourner la loi pour conclure une transaction. C’est l’occasion qui va faire de notre héros le larron.

De fait, il suffit de ce léger écart de conduite pour que Pietro commence à multiplier les délits mineurs. Il défonce une voiture et conduit sans permis, il a recours à l’intimidation pour récupérer son téléphone cellulaire, il porte la main sur sa blonde, et il part en cavale quand il découvre que son associé revendait des voitures volées pour la pègre roumaine et que la police a perquisitionné leurs bureaux.

Les aventures rocambolesques du fugitif sont racontées avec l’humour satirique et le sens de la dérision qu’on apprécie tant chez Veronesi. L’auteur de 57 ans, père de famille dévoué, s’inquiète visiblement du genre de monde dans lequel devront grandir ses cinq enfants. Mais il n’est pas pessimiste, cependant, et garde espoir. Car si trébucher est dans la nature de l’homme, se relever l’est tout autant.

Les commentaires sont fermés.

L’étique, la déontologie, l’honnêteté et l’intégrité est chose du passé. Combien de personnes qui ont voulu faire cesser des abus dans des entreprises se sont fait virer, seulement lors des 10 dernières années ? Ils deviennent des embûches aux magouilleurs et souvent ne peuvent plus retrouver d’emploi durant plusieurs années parce que les magouilleurs les fait passer pour des emmerdeurs.

Cette réalité n’est pas d’aujourd’hui, j’ai vu durant ma carrière en relations industrielle, de très nombreux cas où se fut une réalité. Mais cette réalité est difficile à vivre pour ceux qui se taisent car tout ce qu’ils font au travail devient un fardeau pour leur conscience dont les valeurs tentent de les convaincre de faire marche arrière.

Mais encore, ce ne sont que peu de gens. La grande majorité sont des magouilleurs nés ou le deviennent en se disant “tout le monde le fait” pour se disculper, belle mentalité, n’est-ce pas ?

Nous parlons depuis environ 5 ans des troubles du cerveau des personnes qui s’adonnent à des sports violents. Qui en sont les coupables ? Il y a les bozos qui pratiquent ces sports bien entendus, mais surtout les imbéciles de parents qui sont sur la ligne ou dans les estrades qui crient à pleins poumons “c.. y ton bâton sa tête !” ou “plante s’y donc la tête dans glace” ou dans le terrain lorsqu’il s’agit du football.

Personne ne me fera croire que cela prend trois médecins pour comprendre que deux personnes qui pèsent plus de 200 livres qui s’entre l’un dans l’autre ne fait pas de dégâts ! Non mais, il y en a qui ont des valises creuses pour le croire.

Un des problèmes réside dans les parents qui veulent absolument que leur progéniture se rende aux niveaux professionnels pour faire la vie de roi (pas seulement les enfants, mais bien les parents aussi).

Une Commission rogatoire eut lieu fin des années 80 par le juge Fafard qui rencontra 58,000 étudiants du primaire et secondaire pour savoir ce qu’ils voulaient. La presque totalité ont déclaré vouloir jouer au hockey et non se taper sur la gueule ou se battre à bras raccourcis.

N’avez-vous pas remarquer que depuis ce temps, le moto au hockey que font répéter les “coach” est “on joue pour gagner”. Que ne feraient-ils pas pour gagner la partie et se dorer la pilule !

Nous travaillons présentement avec un réseau américain dont l’une de ses émissions d’enquête, la plus respectée de toutes depuis 30 ans, recherche depuis quatre ans, les joueurs de football, de hockey et boxeurs qui pratiquaient dans les années 60, 70 et 80. Les résultats actuels me font vomir !

L’émission devrait être sous antennes en janvier 2017, dans une série de quatre émissions.

Pour ce qui est du volet économique, la mentalité de tricheurs, magouilleurs, voleurs, fraudeurs ont fait de notre économie de marché, un marché de vautours, piranhas et requins comme les Dragons et les Anges qui carburent qu’à l’argent et non de faire profiter les nouveaux entrepreneurs de leurs connaissances.

Cette même mentalité a conduit le système de marché libre vers une décadence à tout point de vue dont la fin n’est pas vraiment très loin. A tout le moins se ne sont pas les pauvres qui en soufreront le plus, ce sont les riches. Pourquoi pensez-vous que le nombre de policiers augmentent de façon faramineuse et que l’on les équipe avec du matériel militaire et pourquoi pensez-vous que les riches cachent leur argent dans les fameux paradis fiscaux ?

Inch Allah…

Pour commencer, il faudrait définir »l’intégrité ». Autrement dit, il faut savoir de quoi nous parlons lorsque nous utilisons ce terme. Est-ce uniquement associé à l’argent. Dans mon vocabulaire, je dis NON. D’ailleurs, le magazine »L’Actualité » cerne bien la situation avec son article »Tous menteurs ? » au mois de mars 2016.

L’intégrité n’est rien d’autre que l’honnêteté intellectuelle. Une pesonne qui tend vers la fraude provient de sa shème de pensé et donc de son intégrité, lorsqu’elle pass à lacte cela devient de la malhonnêteté. L’intégrité est souvent lié à la loyauté notre propre pensé N’est pas intègre une personne qui prône une chose et fait le contraire.

Plusieurs mêlent souvent le mot intégrité et intégralité qui s’applique aux choses et non aux personnes, il s’agit de conserver tous les morceaux du puzzle pour qu’il soit intégral ou de pas cesser de jouer une pièce musicale pour l’entendre dans son intégralité.

Difficile de clairement définir ce qu’est l’intégrité.

Par exemple, au niveau politique, un député qui est solidaire de son parti, comme cela arrive presque tout le temps, et ce même s’il n’est pas personnellement d’accord avec une de ses politiques est-il intègre? Et que dire si les gens de son comté ne sont pas d’accord avec la politique en question? Que doit-il faire pour être intègre?

Ou même plus, s’il est en désaccord avec les gens de son comté sur une politique X, doit-il les représenter et voter contre ses convictions ou donner son avis personnel? Ou être solidaire de son parti? Dans quel cas, est-il considéré comme intègre?

Pas facile d’autant plus qu’il y a autant de réponses qu’il y a de gens.