Les livres chics

Plaisir pour les yeux autant que pour les neurones, ces beaux livres feront merveille sous le sapin !

Voici quelques beaux livres à offrir en cadeau

UN PORTRAIT EN MOTS

Le projet était ambitieux : couvrir 1 000 ans d’histoire de l’art. Le défi est relevé : des paysagistes chinois du 10e siècle aux artistes multimédias du 21e, les peintres, sculpteurs et plasticiens les plus marquants sont au rendez-vous. Des notices rappellent leur démarche, leur technique, les moments forts de leur carrière, et leurs principales œuvres sont répertoriées. Un glossaire définit les groupes et mouvements qui ont jalonné le millénaire. Une déception : de nombreux artistes n’ont aucune œuvre reproduite  et le lecteur doit faire appel à sa mémoire ou à son imagination. Une compensation, par contre : des citations de critiques, d’amis ou des artistes eux-mêmes. Ainsi apprend-on d’Edvard Munch, célèbre pour son tableau Le cri, que « la maladie, la folie et la mort étaient les anges noirs qui veillaient sur [son] berceau » ! (501 artistes, sous la dir. de Stephen Farthing, Trécarré, 640 p., 29,95 $)

Chantale Cusson

LE TOUR DU MONDE 878 ÉTAPES

Qu’ont en commun le Vieux-Québec, la Grande Muraille de Chine, la forêt impénétrable de Bwindi, en Ouganda, et la vieille ville de Sana’a, au Yémen ? Ils font partie de la liste des sites du patrimoine mondial (878 à ce jour) que l’Unesco – l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture – dresse depuis 1978. Richement illustré, Le patrimoine mondial de l’Unesco présente un à un ces sites jugés importants pour l’humanité, en raison de leur beauté naturelle ou de leur place dans l’histoire. Pour chacun, les auteurs fournissent une description détaillée, précisent l’année où il a été classé et les raisons qui ont poussé l’Unesco à l’ajouter à sa prestigieuse liste. Ce tour du monde aussi dépaysant que fascinant vous donnera, à n’en pas douter, le goût de faire vos valises ! (Le patrimoine mondial de l’Unesco, Éditions Broquet, 832 p., 29,95 $)             

Daniel Chrétien

SUPER-MAMAN PASSE AU TORDEUR

Oubliez les conseils sur l’introduction des solides ou l’art de moucher un nourrisson avec une poire nasale. Cet antiguide de la maternité n’a d’autre prétention que de se moquer des – nombreux – manuels de puériculture et de faire, au passage, un croche-pied à la mère parfaite. Fruit d’une heureuse union entre l’auteure et illustratrice Élise Gravel et la célèbre mère indigne Caroline Allard, ce livre est un amalgame de conseils à ne pas suivre, de bandes dessinées décapantes et de fausses publicités de produits pour bébé. Une véritable thérapie par le rire, à consommer entre deux séances d’allaitement et une bouffée de post-partum.(Les joies de la maternité [poil au nez], par Élise Gravel, en collaboration avec Caroline Allard, Les 400 coups, 136 p., 21,95$)                                              

Crystelle Crépeau


QUAND LE ROMAN ÉROTIQUE S’ILLUSTRE

Les aventures illustrées de Minette Accentiévitch flirtent avec l’humour et la fantaisie. Certains qualifient ce travail de pornographie soft. Une chose est est sûre, Les Allusifs, qui avaient publié il y a deux ans ce roman de Vladan Matijevic, passent ici à l’explicite ! Il s’agit de l’histoire d’une mignonne qui fait ce qu’elle veut des hommes. Gérard Dubois a vraisemblablement pris son pied à transposer en images les aventures sexuelles et rocambolesques de Minette. La maquette, signée Paprika, est soignée et inventive. Les illustrations de Dubois offrent une palette sensuelle de chair, d’ocres et de bruns. Tantôt mutines, toujours osées, naviguant dans le surréalisme, elles abordent l’univers obscur du désir par le truchement de la mythologie et des songes. Rarement est-il donné à un illustrateur québécois une si belle occasion… de s’illustrer. (Les aventures illustrées de Minette Accentiévitch, Les Allusifs, 185 p., 49,95 $)    

Jocelyne Fournel

POUR LES AMOUREUX DE L’HIVER

Saviez-vous que les Attikameks distinguent trois saisons différentes dans l’hiver ? Que l’épinette a conquis le Québec grâce à sa forme conique, qui la protège des surcharges de neige ? Que la ceinture fléchée, avant de prendre valeur de symbole, servait simplement à garder fermés les lourds paletots d’étoffe du pays ? Vivre l’hiver au Québec, écrit par le géographe, journaliste et romancier Normand Cazelais, raconte comment l’hiver a façonné le territoire, l’histoire, la culture et le mode de vie des Québécois. Tout y passe, ou presque, des complaintes de Samuel de Champlain contre le nordet aux souvenirs de la crise du verglas, des premières patinoires publiques à l’invention de la motoneige, des origines du Carnaval de Québec aux premières bouteilles de cidre de glace. À savourer bien au chaud au coin du feu. (Vivre l’hiver au Québec, par Normand Cazelais, Fides, 200 p., 39,95 $)

                                                                 Charles Grandmont


HOMMAGE AUX LÉGENDES (ET AUX COLS BLEUS) DES CANADIENS

Mise en garde : contrairement à ce que son titre suggère, ce livre ne rend pas uniquement hommage aux « légendes » des Canadiens. Le fier-à-bras Chris Nilan, le gardien substitut Charlie Hodge, l’obscur Brian Engblom ou le filiforme Petr Svoboda avaient-ils vraiment l’étoffe des héros? Les (nombreux) adeptes des Canadiens trouveront tout de même plaisir à feuilleter ce beau (et lourd) livre de 640 pages, richement illustré, truffé de statistiques et d’anecdotes sur 100 joueurs ayant marqué l’histoire du club. De Jack Laviolette à Guy Carbonneau en passant par Guy Lafleur, Jean Béliveau, Maurice Richard, Ken Dryden et Patrick Roy, les « vrais » joueurs étoiles ont tous leur page de gloire et trouveront sans doute une place dans la bibliothèque des « vrais » partisans. (Les légendes des Canadiens : Les 100 joueurs qui ont marqué l’histoire, par Léandre Normand et Pierre Bruneau, Les Éditions de l’Homme, 640 p., 59,95 $)             

Jonathan Trudel

LA TRAVERSÉE DES APPARENCES

Difficile de ne pas être séduit par cet ouvrage qui raconte notre fascination pour la beauté depuis les plus anciennes civilisations. Les observations savantes et accessibles de quelques centaines de spécialistes (philosophes, chimistes, historiens, artistes), dont de très réputés, sont accompagnées d’une luxuriante iconographie. Réalisé grâce au soutien financier de la fondation L’Oréal, 100 000 ans de beauté parle de l’amour et de la guerre, du racisme, du pouvoir, des rites funéraires et de la vie quotidienne, sur les cinq continents et à toutes les époques. Pas de doute, ses cinq tomes racontent l’histoire du monde. Exceptionnel ! (100 000 ans de beauté, Gallimard, cinq tomes, 1 268 p., 230 $)         

                          Ginette Haché

Laisser un commentaire