Les maîtres de la restauration au chevet des anciens édifices

Trois artisans passés maîtres dans l’art de redonner vie aux trésors du patrimoine construit ont ouvert leurs portes à L’actualité.

Galerie d’images

Infos
Fermer
Plein écran

      Trois artisans passés maîtres dans l’art de redonner vie aux trésors du patrimoine construit ont ouvert leurs portes à L’actualité : le maître maçon Jean-Luc Gaillard, qui a contribué à restaurer tout l’appareil de pierre de l’ancien Édifice des Commissaires, acquis par le célèbre mécène Daniel Langlois ; l’ébéniste Octavio Salcedo Rivero, qui a pris en charge les travaux de menuiserie lors de la remise en état de l’église anglicane St. James the Apostle, un projet pour lequel on a du réinterpréter le génie de l’ébénisterie d’époque ; et le maître verrier Jeff Scheckman, qui s’adonne à la restauration des vitraux d’églises et de synagogues depuis près de trois décennies et dont l’atelier du Vieux-Montréal accueille même des stagiaires venus d’Europe.

      Dans la même catégorie
      Boutique Voir & L'actualité

      Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

      1 commentaire
      Les commentaires sont fermés.

      Quand on veut conserver la beauté de nos bâtisses patrimoniales, il faut les restaurer. Ce qui manque à Montréal et ailleursau Québec c’est l’histoire de cette bâtisse, histoire qui pourrait être écrite près de la bâtisse sur une plaque ou un lutrin que les gens en se promenant pourrait lire. Ça mettrait davantage en valeur l’architecture et l’histoire. Quand on voyage dans le monde, on aime savoir et comprendre l’histoire des beaux immeubles architecturaux et bien pourquoi ne metterions-nous pas en valeur les nôtres même s’ils sont moins vieux?