Les meilleurs livres à lire en décembre 2022

La romancière Suzanne Myre convie ses lecteurs dans un mystérieux sanatorium pour écrivains, alors que l’illustrateur Tom Gauld parodie le monde littéraire avec son humour irrévérencieux dans La revanche des bibliothécaires.

montage : L’actualité

En librairie ce mois-ci

Entre chien et Lou

de Louise Dugas

Ancienne journaliste et ex-rédactrice en chef du magazine Elle Québec, Louise Dugas décrit avec beaucoup de justesse le lien qu’elle a créé avec sa chienne Dina, adoptée après avoir été abandonnée à la SPCA et classée parmi les cas « difficiles ». Malcommode à souhait, la petite chienne au vilain caractère devient une alliée indéfectible dans les moments les plus rudes de l’existence. Le récit est fort bien mené, racontant avec brio comment l’arrivée d’un chien peut bousculer la vie de sa maîtresse jusque dans ses moindres recoins.

(Saint-Jean Éditeur, 320 p.)

La ligne de nage

de Julie Otsuka

Parmi les nageurs qui se croisent tous les jours à la piscine, il y a Alice, qui, de temps en temps, a des trous dans ses souvenirs. Quand la piscine se fissure et qu’on doit la fermer, les mains longues de la démence commencent à retenir Alice dans un passé qu’elle ne reconnaît plus. Sa fille tentera de la raccrocher au présent, mais sans la piscine, là où elle se sent bien, le défi sera important. Que reste-t-il lorsque tout s’écroule ? Un court roman bien percutant.

(Traduction de Carine Chichereau, Gallimard, 176 p.)

La revanche des bibliothécaires

de Tom Gauld

Dérives d’auteurs, couvertures repensées, diagrammes hilarants, tout y est pour rigoler un peu de nos travers de lecture et du milieu des livres en général. Qu’il s’agisse de bibliothécaires aux pouvoirs insoupçonnés, d’auteurs qui cultivent leur roman en plein champ ou d’un éditeur qui a l’idée farfelue de créer une collection de livres de Harry Potter sur le monde des affaires, Tom Gauld montre qu’il possède un indéniable sens de la parodie.

(Traduction d’Éric Fontaine, Alto, 180 p.)

Le sanatorium des écrivains

de Suzanne Myre

Un auteur montréalais en panne d’idées décide de s’inscrire à un séjour dans un sanatorium pour écrivains, endroit mythique où des auteurs s’enferment afin de retrouver l’inspiration. Dans ce lieu, pour demeurer anonyme, tout le monde porte comme pseudonyme le nom d’un auteur connu : Sylvia Plath, Daphné du Maurier, etc. Au fil des ateliers de création, de curieux événements surviennent : manuscrits manquants et disparitions remarquées sèment la consternation au sanatorium. Qui voudrait du mal aux auteurs ? Un thriller parsemé de références littéraires qui fait rire noir !

(L’instant même, 254 p.)

Ta mère est une sorcière

de Rivka Galchen

Leonberg, 1618. Tout va mal dans ce village allemand : peste, mauvaises récoltes et instabilité politique. C’est bien tentant de mettre la faute sur Katharina, une veuve illettrée qui fourre son nez partout et offre ses remèdes à qui en a besoin. Serait-elle une sorcière ? La femme, loin d’être blanche comme neige, pourra compter sur son fils Johannes Kepler, célèbre mathématicien et astronome, pour assurer sa défense. Encore une fois, on reconnaît la traduction impeccable de Lori Saint-Martin, récemment disparue, et Paul Gagné. Leur travail transpose avec brio cette satire sociale inspirée de faits historiques réels. Bravo !

(Traduction de Lori Saint-Martin et Paul Gagné, Boréal, 344 p.)

Bijou de banlieue

de Sara Hébert

Il est foisonnant, ce « collage » de l’artiste qui a cofondé le magazine et le blogue Filles Missiles. Reprenant le style « courrier du cœur » si populaire à une autre époque, le livre navigue entre les problèmes « typiquement féminins » de Madame Bijou ainsi que des extraits de lettres ou de journaux intimes qui racontent le parcours d’une jeune trentenaire. En plus d’être très agréable à regarder, cet ouvrage présente une réflexion féministe fort pertinente.

(Marchand de feuilles, 352 p.)

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.