Les rendez-vous culturels

Montréal est à l’honneur au Festival TransAmériques, et le musée Pointe-à-Callière nous expose la beauté d’un égout!

Photo : Moment Factory

Un égout en or

Avec l’inauguration du nouveau pavillon Fort Ville-Marie, le 17 mai, ce n’est rien de moins que le lieu de fondation de Montréal que le musée Pointe-à-Callière s’apprête à rendre accessible. Situé place d’Youville, non loin du bâtiment principal du musée, cet espace intègre les vestiges du premier centre administratif de la ville, établi en 1642, l’année même de sa fondation par Paul de Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance. Cette initiative, soutenue par la Ville de Montréal dans le cadre de son 375e anniversaire, comporte aussi la mise en valeur de l’égout collecteur construit dans le secteur entre 1832 et 1838. Premier du genre au pays, cet égout est considéré par les spécialistes comme un chef-d’œuvre d’ingénierie et un legs patrimonial de première importance. Les trésors ne sont pas toujours là où on les cherche !

***

100 % Montréal

Photo : Misako Shimizu

« Montréal. » Tel est le thème simple et à propos choisi par les organisateurs du 11e Festival TransAmériques, qui aura lieu du 25 mai au 8 juin. En tout, 27 spectacles de danse et de théâtre — dont 9 premières mondiales —, parmi lesquels on surveillera 100 % Montréal, le spectacle d’ouverture, signé par le collectif berlinois Rimini Protokoll. Il rassemblera sur la scène du Théâtre Jean-Duceppe 100 résidants de la métropole représentatifs de sa démographie (du 25 au 28 mai). À souligner aussi, Time’s Journey Through a Room, du et avec le Japonais Toshiki Okada, qui fait écho à la catastrophe de Fukushima ; de même qu’Exhibition – L’exhibition, pièce dont la distribution québéco-belge (Benoît Gob, Francis La Haye, Emmanuel Schwartz) se frotte à une étonnante « machine à extraire la pensée pure ».