Les rendez-vous culturels

Québec sur les planches, musique actuelle… Les suggestions de notre chroniqueur Tristan Malavoy.

Scène de la pièce Ils étaient quatre, du théâtre Orange Noyée. (Photo: Jérémie Battaglia)
Scène de la pièce Ils étaient quatre, du théâtre Orange Noyée. (Photo: Jérémie Battaglia)

Québec est un théâtre

Si « le monde entier est un théâtre », comme le disait Shakespeare, ce sera particulièrement vrai de la ville de Québec au tournant du mois du juin. Le 17e Carrefour international de théâtre, dont la programmation a été placée sous le thème du conte, propose 11 pièces du Québec et d’ailleurs, parmi lesquelles Cendrillon, du Français Joël Pommerat, applaudie partout où elle est passée depuis 2011 ; Ils étaient quatre, la réflexion lancée par Mathieu Gosselin sur la condition des trentenaires d’aujourd’hui ; et Peepshow, de Marie Brassard, qui met en vedette Monia Chokri. Notons aussi, entre autres activités-satellites, le toujours populaire spectacle déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant… ?, qui entraînera les festivaliers dans cinq lieux insolites nichés dans le Vieux-Québec. (Du 24 mai au 11 juin)

***

La chanteuse de gorge Tanya Tagaq. (Photo: Van Otis Photography)
La chanteuse de gorge Tanya Tagaq. (Photo: Van Otis Photography)

32e FIMAV : espace sonore

On pourrait croire l’activité réservée à un club d’initiés. Le Festival international de musique actuelle de Victoriaville, FIMAV pour les intimes, est pourtant tourné vers tous les publics. On y a par exemple conçu, pour une septième année, un circuit d’installations sonores qui sillonne la ville entière, de la bibliothèque municipale à la piste cyclable ! Pendant ce temps, en salle, on pourra entendre des formations de pointe, telles Musica Elettronica Viva (États-Unis) ou Lucas Niggli & Andreas Schaerer (Suisse), de même que plusieurs artistes canadiens, dont la chanteuse de gorge inuite Tanya Tagaq, collaboratrice de Björk et lauréate du prix Polaris en 2014. (Du 19 au 22 mai)

***

Montréal, capitale de l’opéra

Décidément, la planète opéra tournera autour de Montréal au mois de mai. C’est en effet la métropole qui accueillera, du 18 au 21, le prestigieux congrès international OPERA America, qui regroupe quelque 500 professionnels des maisons lyriques américaines, canadiennes et européennes. On y présentera une série d’ateliers et de conférences portant par exemple sur la démocratisation de l’opéra, les nouveaux modèles d’affaires dans ce domaine et l’incidence qu’y ont les nouvelles technologies. Parmi les conférenciers, Bernard Foccroulle, directeur du Festival d’Aix-en-Provence, Simon Brault, directeur du Conseil des Arts du Canada, le metteur en scène François Girard et… Kevin Gilmore, vice-président des Canadiens de Montréal ! Démocratisation, dites-vous ?