Les rendez-vous culturels

Les traditions familiales au coeur d’une pièce de théâtre, une rétrospective olympique et les révoltes marquantes de l’histoire regroupées au musée.

Affiche de la pièce Chinoiseries, avec les comédiens Daniel Parent, Sébastien Gauthier, Marie-Hélène Thibault et Mélanie St-Laurent. (Photo: Catherine Lepage/Ping Pong Ping)
Affiche de la pièce Chinoiseries, avec les comédiens Daniel Parent, Sébastien Gauthier, Marie-Hélène Thibault et Mélanie St-Laurent. (Photo: Catherine Lepage/Ping Pong Ping)

Chinoiseries : rire intelligent

Chaque été depuis 1998, le Petit Théâtre du Nord, à Blainville, propose une pièce qui, tout en s’inscrivant dans le registre du théâtre estival — lire : en invitant au rire plus qu’à la prise de tête —, va au-delà de la farce et pose des questions sensibles. Cette année, on annonce Chinoiseries, écrite par Isabelle Hubert et mise en scène par Michel-Maxime Legault, où l’on suit un couple infertile qui envisage l’adoption d’une petite Chinoise, ce qui ne va pas sans susciter autour d’eux des réflexions sur le rapport aux traditions familiales. Avec Sébastien Gauthier, Daniel Parent, Marie-Hélène Thibault et Mélanie St-Laurent. (À compter du 17 juin)

***

40e des Jeux olympiques : Montréal se souvient

Les J.O. de Montréal, orgueil du maire Drapeau et de toute une nation autant qu’inépuisable sujet de controverse, débutaient il y a 40 ans. Pour l’occasion, le Parc olympique a créé Souvenirs de 1976, une exposition déclinée en trois lieux : au Parc olympique même, on verra L’expérience olympique, plongée dans l’histoire des Jeux, de la cérémonie d’ouverture aux prouesses de la gymnaste Nadia Comaneci ; à la Maison de la culture Maisonneuve, on trouvera le volet Les bâtisseurs, hommage aux milliers de personnes qui se sont investies dans l’événement ; tandis qu’au Musée Dufresne-Nincheri, Le Parc olympique, une architecture à célébrer reviendra sur les différents concepts élaborés pour les installations sportives, à commencer par la tour inclinée, aussi spectaculaire que mal-aimée, imaginée par l’architecte français Roger Taillibert. (Jusqu’au 30 septembre)

***

25 moments forts révolutionnaires sont rassemblés pour l'exposition de Hugo Latulippe au Musée de la civilisation, à Québec.
25 mouvements révolutionnaires qui ont marqué l’histoire sont rassemblés pour l’exposition de Hugo Latulippe au Musée de la civilisation, à Québec.

La révolte en 25 temps

Manifestations de la place Tian’anmen (1989), premier mariage homosexuel (2001), mouvement des Indignés (2011)… Le monde a connu bien des bouleversements ces 25 dernières années. Le cinéaste québécois Hugo Latulippe a isolé 25 de ces temps forts, depuis la chute du mur de Berlin, et en a fait la matière première d’une exposition singulière. 25 x la révolte !, présentée au Musée de la civilisation, à Québec, retrace les origines de ces bouleversements et leurs répercussions au moyen d’entretiens filmés donnant la parole à ceux que Latulippe nomme les « porteurs de feu ». Parmi ces acteurs ou témoins privilégiés de l’histoire, José Bové, Laura Castellanos, Jay Naidoo, David Suzuki et, histoire de faire écho à notre printemps érable, Gabriel Nadeau-Dubois. L’expo comporte aussi un segment interactif, le public étant invité à contribuer à une œuvre collective, dite « constitution » et intitulée Légende du monde futur. (Jusqu’en mars 2017)