Les rendez-vous culturels

Les suggestions de notre chroniqueur Tristan Malavoy.

L’acteur Don Cheadle incarnant le célèbre trompettiste de jazz Miles Davis dans le film Miles Ahead. (Photo: Brian Douglas/Sony Pictures Classics)

Miles après Miles

La vie de Miles Davis a été comme sa musique: jamais banale. Dans le film Miles Ahead, on retrouve l’immense jazzman en 1979, alors qu’il s’est fait voler un enregistrement et qu’il commet mille imprudences pour le récupérer. Le comédien Don Cheadle (Hotel Rwanda, Iron Man), qui a coécrit et réalisé le long métrage en plus d’y incarner le légendaire trompettiste, a choisi cet épisode pour entrer dans l’univers torturé de Davis. Un film qui a la particularité d’avoir été financé non pas par un grand studio hollywoodien — le fait que sa distribution soit composée essentiellement d’acteurs noirs aurait nui, selon Cheadle —, mais grâce à la plateforme de sociofinancement Indiegogo. Pour rendre hommage à un musicien qui ne faisait rien comme tout le monde, on ne pouvait trouver mieux. (En salle)

***

15ème festival jamais lu15e Jamais Lu

Café-théâtre L’Aparté, Montréal, printemps 2002. Quelques mordus se réunissent autour d’une douzaine de dramaturges encore peu connus, histoire d’entendre leurs textes à l’état brut, pré-mise en scène. Parmi ces auteurs en herbe, Évelyne de la Chenelière, Francis Monty, Fanny Britt et d’autres, qui ont depuis marqué le théâtre contemporain. Le Festival du Jamais Lu était né. Pour souligner le 15e anniversaire du petit événement devenu grand, au point d’essaimer à Québec et à Paris, sa directrice, Marcelle Dubois, et ses collaborateurs ont préparé, en outre, un volet «coups de cœur» présentant la dramaturgie émergente francophone de Suisse, de Belgique, de France, des Comores et de la République démocratique du Congo. (Du 28 avril au 6 mai au Théâtre Aux Écuries)

***

(Photo: Nicolas Ruel)
(Photo: Nicolas Ruel)

Zone internationale : La grande tournée de Jean Paul Gaultier

Voilà une expo qui porte bien son nom. Créée en 2011 au Musée des beaux-arts de Montréal, La planète mode de Jean Paul Gaultier vient de se poser au Dongdaemun Design Plaza de Séoul, 12e étape de ce qu’il faut bien appeler une tournée mondiale. Cette présentation multimédia, qui explore les sources d’inspiration du grand couturier français par le truchement de thèmes allant des rues de Paris à la science-fiction, a déjà été vue par plus de deux millions de visiteurs sur quatre continents. «Qui aurait imaginé un si fabuleux destin pour notre exposition?» a récemment déclaré Nathalie Bondil, directrice du MBAM et initiatrice de l’aventure, qui semble transformer en or tout ce qu’elle touche.