Les suggestions de lecture des Fêtes de L’actualité

Nous vous proposons nos coups de cœur à lire ou à relire pendant le temps des Fêtes.

Crédit : L'actualité

Et arrivées au bout nous prendrons racine

Kristina Gauthier-Landry

Ce recueil de Kristina Gauthier-Landry est une véritable escapade pour l’âme, un vent de fraîcheur dans le gris de décembre. La poétesse nous transporte dans les confins de sa Côte-Nord natale pour nous faire vivre ses bonheurs et ses échecs, sa féminité et sa relation au territoire. À lire d’un trait. (Camille Payant, chef de pupitre numérique adjointe)


L’invention de la nature

Andrea Wulf

Nul besoin de connaissances scientifiques pour apprécier cette biographie, qui se lit comme un roman d’aventures même si elle est extrêmement bien documentée. Naturaliste, explorateur, géographe, Alexander von Humboldt (1769-1859) est à mon sens l’un des personnages les plus marquants de l’histoire et le scientifique le plus important du siècle des Lumières. Amoureux fou des beautés du monde vivant, explorateur téméraire de l’Amérique latine et de la Sibérie, source d’inspiration pour Darwin, Bolívar et Thoreau, entre autres, il a changé la conception de la nature par ses découvertes et ses idées. Malheureusement, on l’a un peu oublié. Andrea Wulf lui redonne vie de manière magistrale, dans cet ouvrage publié en 2015 et traduit en français en 2017. (Valérie Borde, chef du bureau science et santé)


Les crépuscules de la Yellowstone

Louis Hamelin

Mon roman coup de cœur de 2020 est ce magnifique voyage dans le temps et dans un monde qui n’existe plus. Louis Hamelin (certainement une des plus belles plumes du Québec) raconte la dernière expédition du naturaliste John James Audubon dans le Haut-Missouri en 1843, en compagnie du célèbre guide Étienne Provost. Les descriptions de prairies où courent des millions de bisons, et de forêts denses où les chants d’oiseaux prennent tout l’espace, font l’effet d’une bouffée d’air frais. En même temps, les parallèles tracés entre ce paradis et ce que le territoire est devenu aujourd’hui (des États parcourus d’autoroutes et parsemés de puits de pétrole) font sérieusement réfléchir. Un très beau roman qui touchera les amants de la nature, les fervents d’histoire et les amateurs de grande littérature. (Claudine St-Germain, rédactrice en chef adjointe)


Le Noël de Marguerite

India Desjardins et Pascal Blanchet

Chaque année, je relis cette BD durant les Fêtes. Cette œuvre de chez nous, qui a été traduite en plusieurs langues, mérite bien le prix de littérature jeunesse qu’elle a gagné en Italie. Un conte de Noël touchant, pour ne pas oublier les aînés qui sont seuls, particulièrement en ce moment… (Karine Picard, chef du pupitre linguistique)


Un livre peut en cacher un autre…

Depuis six mois, je suis plus occupé à écrire un livre qu’à en lire ! Mais de manière générale, depuis quelques années, Ken Follett, Philip Kerr, Jo Nesbø, Joël Dicker et Camilla Läckberg occupent mes vacances d’été et d’hiver. Je relis parfois Guillaume Vigneault (Carnets de naufrage, Chercher le vent) et Stéphane Bourguignon (L’avaleur de sable, Un peu de fatigue), deux auteurs québécois de grand talent, qui écrivent trop peu souvent. (Alec Castonguay, chef du bureau politique)


Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Jonas Jonasson

Allan est vieux, très vieux même, et il a décidé qu’il ne fêterait pas son 100e anniversaire dans sa résidence pour aînés qui sent l’urine et la mort. Il se fait donc la malle et plonge le lecteur dans un récit d’aventures complètement surréaliste, où l’histoire du XXe siècle est revisitée. Une célébration de l’éternelle jeunesse qui résonne tout spécialement cette année. (Mathieu Carbasse, rédacteur en chef adjoint)


La trajectoire des confettis

Marie-Ève Thuot

Cette année, c’est assurément un des livres qui m’ont le plus habitée pendant et après leur lecture. Cette histoire à la fois simple et complexe d’une famille de trois (ou quatre) enfants déborde sur ses ancêtres et ses descendants pour brosser un portrait complet de la tribu et de toutes les subtilités qui la construisent. Pas étonnant que Marie-Ève Thuot ait remporté le Prix des libraires du Québec dans la catégorie Roman-Nouvelles-Récit. (Rosalie Granger, directrice des audiences)


Jane Eyre

Charlotte Brontë

Il y en a tellement ! Puisqu’il faut choisir, le roman Jane Eyre, de Charlotte Brontë. Je l’ai lu cent fois, en français et en anglais, et j’ai vu toutes les adaptations cinématographiques. Pour moi, c’est une des plus belles histoires d’amour de la littérature, et c’est aussi une ode à l’affirmation des femmes. (Marie-Hélène Proulx, reporter)