Les «téléchargeurs» de Bamako

En Afrique, difficile d’accéder à la musique en ligne — encore plus aux applications de téléchargement musical légal. Cela n’empêche pas la population de bénéficier d’un vaste catalogue et des dernières nouveautés, grâce au phénomène des «téléchargeurs».

bamako
Photo : Michael Zumstein/Agence Vu

En Afrique, seuls 11 % des gens disposent d’Internet, selon le bureau de consultants BearingPoint. De ce nombre, 15 % s’y branchent depuis leur téléphone.

Autant dire qu’il est difficile d’accéder à la musique en ligne, encore plus aux applications de téléchargement musical légal.

Cela n’empêche pas la population de bénéficier d’un vaste catalogue et des dernières nouveautés, grâce aux « téléchargeurs ». Ce phénomène, notamment très présent à Bamako, capitale du Mali, est simple : des personnes installées avec leurs ordinateurs, à même la rue, téléchargent à la demande n’importe quelle chanson.

De Madonna aux artistes majeurs maliens en passant par Louis-Jean Cormier (oui, il est connu là-bas), leur répertoire est très étoffé. Pour l’équivalent de quelques cents le titre, ces téléchargeurs concoctent des sélections musicales pour leurs clients, qu’ils transfèrent sur leurs cellulaires ou sur des cartes mémoire.

Ils serviraient même de tremplin pour de jeunes groupes qui leur donnent leur musique afin de la faire connaître au public. Des disquaires pas comme les autres, assurément.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie