Les voisins de Toupin

Une famille dysfonctionnelle perturbe le quotidien d’un jeune couple venant d’emménager dans l’appartement voisin. Une pièce drôle et étreignante de Catherine-Anne Toupin, où le réalisme ne tarde pas à se faire la malle.

Une famille dysfonctionnelle perturbe le quotidien d’un jeune couple venant d’em

Alice et Benoît emménagent dans un appartement que voisine une famille joyeusement dysfonctionnelle, appelée Gauche à bon escient: papa, maman et leur fils de 35 ans ont le talent pour s’immiscer dans la vie du jeune couple dont l’équilibre a été récemment perturbé.

Vu sur la scène minuscule du théâtre La Licorne en janvier 2008, À présent, la pièce de Catherine-Anne Toupin – comédienne de théâtre qui a marqué de sa présence Les hauts et les bas de Sophie Paquin à la télé – avait fait un malheur et beaucoup d’heureux. Comment s’adaptera-t-elle au large plateau du Théâtre Jean-Duceppe?

Bourré de mystère et d’humour jaune, efficacement mis en scène par Frédéric Blanchette, le suspense – car c’en est un – est défendu par une équipe de comédiens très à son affaire. Monique Miller, en blonde piquante, dans le rôle de Juliette, c’est du caramel. À ses côtés: François Tassé, David Savard, Éric Bernier et l’auteure elle-même.

Extrait (que l’on trouve sur le site Web du Centre des auteurs dramatiques):

« FRANÇOIS: Ma mère est une vraie pute. 
GILLES: Si ta mère était une pute, je pourrais m’imaginer que t’es pas mon fils. Malheureusement, j’ai pas cette chance-là. 
JULIETTE: Je suis loin d’être une pute, mais j’ai des tendances… 
ALICE: Des tendances? 
FRANÇOIS: T’aurais fais une excellente pute. 
JULIETTE: J’avais des tendances… Plus maintenant. Sauf pour mes sous-vêtements. 
FRANÇOIS: Parle-nous de tes sous-vêtements, maman. 
JULIETTE: Je porte des sous-vêtements très colorés. 
ALICE: Pourquoi? 
JULIETTE: Pour attirer l’œil. 
GILLES: Des petites culottes mauves sur une cuisse blanche, ça attire l’œil.»

Une pièce sur la solitude, sur les gens mal enracinés, sujets à la manipulation.

À présent, Théâtre Jean-Duceppe (Place des Arts), à Montréal, du 8 sept. au 16 oct., 514 842-2112. Puis en tournée au Québec, du 28 oct. au 12 déc.