L’espace gourmand de François Blais

Le premier chef du restaurant Panache veut « revisiter les classiques de la cuisine québécoise traditionnelle et les souvenirs de notre enfance avec la touche légère qu’exige le raffinement de nos goûts actuels ». Le lieu où est installé son restaurant, dit-il, c’est-à-dire le site historique de l’Auberge Saint-Antoine, l’inspire.


 

Le hachis Parmentier
Quoi de plus traditionnel que ce plat tout ce qu’il y a de plus familial. Au gré des saisons, François Blais en propose plusieurs versions. À l’agneau : avec des jarrets braisés, une tombée de poireaux, une purée de pommes de terre, le tout glacé au fromage de chèvre. Au lièvre : braisé au vin rouge, avec une mirepoix et, dans la purée de pommes de terre, du céleri-rave. Végétarien : on remplace la viande par une variété de légumes de saison.

Le pouding au pain
Là encore, on est dans la tradition et les souvenirs d’enfance. Avec les croissants et autres viennoiseries qui restent du petit-déjeuner de l’Auberge, François Blais confectionne un pouding au pain, parfumé au sucre d’érable et au chocolat, puis poêlé dans le sirop d’érable. Encore meilleur que celui de vos plus anciens souvenirs !

Le menu du 400e
François Blais a imaginé pour L’actualité un menu spécial en hommage au 400e anniversaire de sa ville.


 

Entrées :
Huîtres gratinées au vin blanc
Torchon de foie gras du Canard Goulu et chutney d’airelles

Plats principaux :
Bouilli de cerf de Boileau façon Panache
Perdrix de Cap Saint-Ignace au chou et aux baies de genièvre

Desserts :
Gâteau renversé à la farine de maïs, pommes et courges d’hiver
Truffes au chocolat amer et au thé

Pour accéder aux recettes du menu du 400e, cliquez ici.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie