L’espace gourmand de Linda Arsenault

 


Photo: Louise Savoie

Pour Linda Arsenault, « la vie, c’est faire son marché, rencontrer les producteurs agricoles et cuisiner ! Choisir des produits d’ici, c’est respecter le travail de nos éleveurs, producteurs maraîchers, pomiculteurs, fromagers, vignerons et autres. »

Il faut insister, chez l’épicier, pour avoir des produits locaux, notamment des fruits et des légumes en période de production.

Pendant la saison d’automne, Linda Arsenault avoue son coup de cœur pour les pommes, qu’elle se procure chez les Turcotte, à Sainte-Famille, île d’Orléans (là où la photo qui illustre l’article de L’actualité a été prise). Ses préférées sont : la honeycrisp (de couleur orangée, très grosse, intérieur jaune, juteuse, croquante et succulente ; sa chair de s’oxyde pas ; très bonne pour les salades, elle fait une excellente tarte Tatin) ; la royal court (d’une belle couleur rouge intense, cette cousine de la cortland vient de Nouvelle-Écosse ; bonne à croquer, elle donne aussi une compote de couleur rosée) ; la sunrise (coloration rouge vif sur un fond jaune ; très juteuse et ferme pour une pomme qui sort début septembre ; une pomme « craquante », bonne à croquer mais pas pour cuisiner).

Linda Arsenault nous offre trois recettes tirées de son livre :

Citrouille au four en potage

Aiguillettes de canard au miel de mûres

Tarte aux pommes et caramel à l’érable