L’heure a sonné pour Samian

SAMIAN / FACE À LA MUSIQUE / 7ieme ciel/Dep

S’il n’est pas le seul rappeur algonquin, l’impressionnant Samian aura tôt fait de s’imposer comme un incontournable, en plus d’être nommé Révélation Radio-Canada Musique 2010-2011. Cette suite logique à l’album Face à moi-même tient ses promesses sur le plan de la musique (chapeau pour la réalisation efficace !) et ne mâche pas non plus ses mots pour aborder la question identitaire des minorités autochtones.

Les injustices ou malversations historiques dont sont victimes les Premières Nations sont au centre de cette production rageuse, mais pas vainement revendicatrice. « Et là, mon peuple est moins nombreux que leurs troupes militaires », dit le guerrier, assez perspicace pour préciser ses intentions pacifistes. Il ne joue ni sur la provocation ni sur le misérabilisme, et malgré une certaine dramatisation, il tire un mérite qui ne table pas que sur la mauvaise conscience de l’auditeur canadien moyen. Bonne idée d’avoir ressuscité « Tshinanu », de Kashtin.

Laisser un commentaire