L’image d’Amaluna du Cirque du Soleil ne brille pas fort

Je regarde dans le journal la réclame du prochain spectacle du Cirque du Soleil (à Montréal dès le 19 avril ; à Québec à partir du 26 juillet ; à Toronto en septembre) et je demeure moyennement excité, pas trop pressé de bourse délier : la vague, les pluplumes, les danseurs (de ballet-jazz ?), le titre si signifiant, l’assemblage des éléments !

Avec les moyens dont dispose l’entreprise québécoise, je ne peux pas croire qu’on n’aurait pas pu fournir un effort graphique supplémentaire. La signature visuelle me laisse aussi perplexe que, chaque année, les affiches du Festival international de jazz de Montréal.

Laisser un commentaire