LITTÉRATURE / Sami Frey et Samuel Beckett ; Loui Mauffette et plusieurs poètes

Samuel Beckett a écrit : « C’est ça, le spectacle. Attendre seul, aveugle, sourd, on ne sait pas où, on ne sait pas quoi, qu’une main vienne vous ôter de là. Vous mener ailleurs, où c’est peut-être pire. » Et peut-être magique !

Premier amour est une nouvelle de Beckett, écrite au je et en français, datée de 1945, mais publiée qu’en 1970.  Le narrateur vient de perdre son père ; sur un banc, il rencontre Lulu, qui lui masse les chevilles ; il la suit chez elle : « J’eus à me défendre contre un sentiment qui s’arrogeait peu à peu, dans mon esprit glacé, l’affreux nom d’amour ». Ils auront un enfant, il fuira…

Sami Frey, déjà venu à Montréal en 2007 avec Cap au pire, du même Beckett, empoigne ce texte de lucidité, de drôlerie désespérée. Quand il dit à la fin « Mais l’amour, ça ne se commande pas », on sait que le texte va nous poursuivre bien au-delà de la représentation.

Premier amour est l’une des pépites de la programmation du Festival international de la littérature de Montréal (FIL). Pour en voir un extrait et profiter de l’entrevue que l’acteur et metteur en scène a accordée à la télévision française : http://www.wat.tv/video/sami-frey-dans-premier-amour-1xmty_2exyh_.html

Autre morceau de choix – et succès au FIL chaque année depuis 2006 – qui fait fondre de l’or dans les oreilles : Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent –  idée et direction artistique de Loui Mauffette – rassemble une vingtaine d’acteurs autour, sur ou sous une table, d’où surgissent les sortilèges de plusieurs auteurs et poètes. Un spectacle si festif que même les plus timides auront envie de rejoindre les interprètes sur scène pour parler avec eux de l’enfance, de l’amour, de la mort, du futile et du vital.

Après Montréal, les merveilleux passeurs de poésie, les diseurs de bonne aventure, s’envolent pour Limoges où ils donneront, du 23 au 25 sept., trois représentations au festival Les francophonies en Limousin.

https://www.youtube.com/watch?v=V85bN3jgJTs

Premier amour, Usine C, à Montréal, du 23 au 25 sept., 514 521-4493; Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent, Cinquième Salle de la Place des Arts, à Montréal, les 17 et 18 sept. (samedi en matinée et soirée), 514 842-2112.




Laisser un commentaire