«Love Songs for Robots», de Patrick Watson : un disque traversé par l’émotion

Dix titres qui font se hérisser les poils, en balayant le temps, l’espace et le reste de nos repères. 

Patrick Watson, Love Songs for Robots, Secret City Record. Sortie le 12 mai
Patrick Watson, Love Songs for Robots, Secret City Record. Sortie le 12 mai

Trois ans après Adventures in Your Own Backyard, disque certifié or au Canada, Patrick Watson et les siens ouvrent de nouveau les portes de leur laboratoire musical. Le groupe montréalais revient ravir nos esgourdes avec son cinquième album, Love Songs for Robots.

Dix titres qui font se hérisser les poils, en balayant le temps, l’espace et le reste de nos repères. On y marche sur un fil, déséquilibré par la voix funambule de Watson et les compositions vertigineuses qui se succèdent, mais retenu par la justesse chirurgicale des musiciens. Patiemment, le groupe bâtit la colonne vertébrale d’une musique dont on sentirait presque battre le pouls.

Le fruit d’un long travail d’artisan, pour que chaque rouage, chaque articulation, chaque ligne mélodique et chaque envolée lyrique donnent vie à un disque traversé de bout en bout par l’émotion.

Le quatuor montréalais fait mouche, encore une fois !

Laisser un commentaire
Les plus populaires