Luc Picard, force tranquille du cinéma québécois

La voix et le visage de Luc Picard nous sont familiers depuis sa première apparition dans la série Omertà, en 1997. Mais connaissez-vous toutes les facettes de son talent ? Voyez les œuvres les plus marquantes de son parcours en tant qu’acteur et comme réalisateur.

Photo : Andréanne Gauthier

Notre collaborateur cinéma, Daniel Racine, vous propose de le suivre cet été à la découverte (ou redécouverte) de cinéastes talentueux. Parions qu’il saura vous faire tomber amoureux de l’œuvre de Luc Picard, Anaïs Barbeau-Lavalette, Denis Côté, Alanis Obomsawin et Monia Chokri !

Luc Picard sera très présent au grand écran cet été. En attendant l’arrivée en salle de Confessions, son cinquième long métrage comme réalisateur, on peut déjà le voir dans Arsenault & Fils, de Rafaël Ouellet. 

C’est que ce grand artiste est aussi à l’aise devant la caméra que derrière. Comme acteur, il joue avec intensité et vérité tous ses personnages, leur donnant une vie et un passé crédibles. Il incarne mieux que quiconque l’homme usé par le temps, dont l’âme ne semble jamais en paix. Dans ses réalisations, Luc Picard explore les contradictions de notre humanité avec doigté, saisissant aussi bien l’imaginaire d’un Fred Pellerin que la dure réalité du tueur à gages Gérald Gallant.

Voici cinq œuvres à voir ou à revoir pour prendre la mesure de son talent.

Comme acteur

15 février 1839, de Pierre Falardeau (2001)

Où le voir ? Crave, illico, iTunes Store

Covedettes : Frédéric Gilles (Ville-Marie, Grande Ourse : La clé des possibles), Sylvie Drapeau (Le rire, Nelly) et plusieurs autres

En interprétant l’emblématique Chevalier de Lorimier, Luc Picard prend sur ses épaules un personnage marquant de l’histoire du Québec. Un juste mélange de finesse et de loyauté permet à l’acteur de transmettre avec dignité le récit des derniers jours de cet homme bon. Pierre Falardeau, qui s’était longtemps battu pour porter à l’écran sa vision des événements du 15 février 1839, avait trouvé en Luc Picard le meilleur des alliés, un frère d’armes prêt à s’investir corps et âme dans le projet le plus important de sa vie de créateur. Deux décennies plus tard, le film se voit comme un puissant plaidoyer pour la liberté, issu d’une solide amitié entre un réalisateur et son acteur principal.

Moïse : L’affaire Roch Thériault, scénarisé par Sharon Riis et réalisé par Mario Azzopardi (2002)

Où le voir ? Amazon Prime Video, Encore+ (gratuit)

Covedettes : Isabelle Blais (Pas d’chicane dans ma cabane !, Tadoussac), Polly Walker (la série La chronique des Bridgerton, Le choc des titans) et plusieurs autres

Luc Picard prouve l’étendue de son talent en donnant vie au violent Roch Thériault, le leader charismatique d’une secte, responsable de la mort de plusieurs de ses concubines et même d’un enfant. L’acteur, qui se montre à la fois charmeur et diabolique, a conservé son accent québécois dans la version originale anglaise du film, Savage Messiah. On le voit avancer avec précision sur la fine ligne entre le grotesque et la caricature, avec sa barbe très fournie. Mais c’est particulièrement par son regard que Luc Picard nous glace le sang. L’empathie des spectateurs, qui s’attachent vite à ses disciples qui ont tant souffert, finit par se retourner contre lui.

20 h 17 rue Darling, de Bernard Émond (2003)

Où le voir ? illico

Covedettes : Guylaine Tremblay (la série Unité 9, Trois temps après la mort d’Anna), Diane Lavallée (Répertoire des villes disparues, La passion d’Augustine) et plusieurs autres

Six personnes meurent dans l’explosion de l’immeuble où réside Gérard, qui a eu la vie sauve parce que son lacet détaché l’a empêché d’être présent au moment fatidique. Le Gérard que campe Luc Picard est un ancien journaliste de faits divers, alcoolique, qui mènera son enquête pour tenter de comprendre pourquoi ce drame est survenu. La réalisation sobre de Bernard Émond offre beaucoup de place à la performance toute en nuances de Luc Picard. Dans ce film qui se passe uniquement dans le quartier montréalais d’Hochelaga-Maisonneuve, le comédien confirme son immense sensibilité et apporte une richesse intérieure à son personnage. Une œuvre qui trouve son équilibre avec ses moments lumineux, au centre d’une grande noirceur.

Comme réalisateur

L’audition, de Luc Picard (2005)

Où le voir ? iTunes Store

Covedettes : Suzanne Clément (Le sens de la fête, Mommy), Alexis Martin (Les mauvaises herbes, Le banquet) et plusieurs autres

Pour sa première réalisation et scénarisation, Luc Picard nous offre un solide film où un « collecteur » tentera de réaliser son rêve de devenir acteur. Savamment dosé, L’audition est à la fois une comédie, un drame et un film d’action. Mais c’est avant tout une ode à la paternité, thème en filigrane qui surligne la dualité du personnage que porte avec panache Luc Picard. Il y a un savoir-faire indéniable, qui montre à quel point l’acteur a bien observé le travail des cinéastes avec lesquels il a collaboré. Nouvelle voix forte dans le paysage du cinéma québécois, il s’affirme en tant qu’acteur-réalisateur, capable d’être aussi touchant devant que derrière la caméra.

Les rois mongols, scénarisé par Nicole Bélanger et réalisé par Luc Picard (2017)

Où le voir ? Google Play, illico, iTunes Store, Tou.tv, YouTube

En vedette : Milya Corbeil-Gauvreau (les séries L’homme qui aimait trop et Les bracelets rouges), Henri Picard (Mafia inc., À tous ceux qui ne me lisent pas), Anthony Bouchard (la série Alertes, La Bolduc) et plusieurs autres

Ce film prouve hors de tout doute que Luc Picard est un grand directeur d’acteurs. Les quatre enfants portent ce drame à bout de bras, le ponctuant de touches d’humour et de quelques scènes poignantes. Luc Picard, qui était de la distribution d’Octobre, de Pierre Falardeau, revisite ces événements de 1970 à la hauteur de ses jeunes comédiens, eux qui décident d’enlever une vieille dame pour se faire entendre et être pris au sérieux malgré leur âge. Les rois mongols est un magnifique film rassembleur, de la part d’un cinéaste pourvu d’une belle humanité.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.