Margaret Atwood: sa biographie, en bref

 

Écrivaine de renommée internationale depuis la publication, en 1985, de The Handmaid’s Tail (La servante écarlate) — virulente critique d’une société futuriste théocratique qui fut portée à l’écran —, Margaret Atwood est engagée dans la défense de la culture et de l’écologie. Auteure d’une quarantaine d’ouvrages, elle a vécu sa petite enfance dans les forêts du Témiscamingue, au Québec, où son père, entomologiste, faisait des recherches, et elle parle bien le français. Aux élections fédérales de 2008, elle a déclaré qu’elle voterait pour le Bloc québécois si elle vivait au Québec. La commission scolaire de Toronto étudie actuellement la requête d’un parent qui demande qu’on retire du programme The Handmaid’s Tail, qu’il estime « antichrétien et anti-islam ». Margaret Atwood vit à Toronto. Ses romans, essais et poèmes sont traduits dans plus de 35 langues.

Les plus populaires