Marie-Nicole romantique

ROBERT SCHUMANN / CYCLES LIEDERKREIS ET FRAUENLIEBE UND LEBEN ET CINQ AUTRES LIEDER. Marie-Nicole Lemieux, contralto ; Daniel Blumenthal, piano. Naïve VVV 5159.

La palette de Marie-Nicole Lemieux est étonnamment vaste – elle a ébloui dans Vivaldi, la mélodie française, puis Brahms… Schumann, le grand romantique ? Elle a souvent interprété en tournée ses magiques Frauenliebe und Leben – l’amour et la vie d’une femme. Cette œuvre fétiche des chanteuses, qui égrène les étapes de la vie amoureuse, fut composée pour soprano, mais elle fait appel à la partie moyenne ou grave de ce registre : elle peut donc être abordée par une mezzo-soprano ou même par une contralto dont la voix ratisse large, comme Marie-Nicole Lemieux. Surtout, comme les Liederkreis que Schumann considérait comme son œuvre la plus romantique, ce cycle exige de la maturité, raison pour laquelle notre Saguenayenne préférée en a différé l’enregistrement. La rondeur de son contralto confère un velouté à ces mélodies impérissables. Sans jamais tomber dans la démesure et modulant le timbre à volonté, elle rend avec un égal bonheur les frissons de l’adolescente, l’extase maternelle ou la douleur de la veuve. Un très beau récital.

Laisser un commentaire