Miles Davis : période électrique, pochettes éclectiques

Le trompettiste Miles Davis fera bientôt l’objet d’une expo au Musée des beaux-arts de Montréal. Belle occasion de revenir sur la période «électrique» de cette figure emblématique du jazz, époque haute en couleur d’un point de vue tant musical que visuel !

Galerie d’images
Infos
Fermer
Plein écran

      À partir de 1968, le trompettiste Miles Davis a tranquillement quitté le monde du jazz traditionnel pour entrer dans sa période dite « électrique ». Fidèle à son habitude de ne jamais reculer, il a fait en sorte que son aventure en terre électrifiée s’allonge et se transforme jusqu’à sa mort, en 1991. Les pochettes de ses disques en mettent plein la vue et en disent aussi long sur le grand musicien.