Musique à numéros

Selon les données compilées par des universitaires brésiliens, la chanson pop typique serait en do majeur, durerait quatre minutes et demie, serait mixée le plus fort possible et aurait pour titre quelque chose comme « Time Will Feel Love (Yeah) ». Est-ce que ce serait une bonne chanson ? Ça, c’est une autre histoire.

La Billboard Experiment a épluché une base de données d'un million de chansons,
Photo : Chaky/Flickr/CC2.0

La Billboard Experiment a épluché une base de données d’un million de chansons, y compris celles s’étant classées au palmarès des 100 meilleures du magazine Billboard depuis les années 1940. De quoi confirmer certaines impressions.

On y apprend, par exemple, que le volume de la musique ne cesse d’augmenter : celle-ci est de plus en plus forte, écrasante et sans nuances. Une tendance que les mélomanes n’apprécient pas particulièrement et ont surnommée « loudness war », la guerre du volume.

Dans le même laps de temps, la durée moyenne des chansons est passée de deux minutes et 36 secondes à quatre minutes et 26 secondes. Le tempo, lui, est resté particulièrement stable, autour de 120 battements par minute (BPM), soit le tempo d’une marche militaire. La décennie la plus lente ? Les années 1990, à 117 BPM. La plus rapide ? Les années 1960, à 122 BPM. La faute, respectivement, du grunge et du rock’n’roll ?

Et si vous avez l’impression que le palmarès bégaie et présente toujours les mêmes artistes, vous avez peut-être raison : la proportion de chansons d’artistes déjà renommés y est en hausse constante depuis 60 ans. Il y a donc de moins en moins de place pour les nouveaux.