Nounours et clémentine

Mario Jean, que l’on avait un peu perdu de vue ces dernières années, revient sur scène avec Gare au gros nounours!, et des sujets comme la prière, de bouffe et d’hypersexualisation des filles.

HUMOUR / NOUNOURS ET CLÉMENTINE

On l’avait un peu oublié depuis la fausse téléréalité, La vie rêvée de Mario Jean (Radio-Canada, 2004), qui, partie sur les chapeaux de roues, avait eu du mal à tenir la route. Mais la série, qu’il avait écrite et dans laquelle il jouait, avait montré, à ceux qui ne le savaient pas encore, de quel bois de comédien Mario Jean se chauffe.

L’humoriste ne manque pas d’atouts: sa bonhomie, ses rondeurs assumées, ses commentaires sur l’actualité (livrés par le camelot Ti-Guy Beaudoin, entre autres), sa résistance à un certain type de vulgarité. Dans son quatrième spectacle solo, il aborde des thèmes comme la prière, l’hypersexualisation des filles, la vérité, la politique, les adolescents et… la bouffe. Échantillon: «Des clémentines? Une orange qui a pas réussi dans’ vie. Ça m’en prend à peu près 22 pour me faire un fond. T’achètes ça en caisse de bois à l’épicerie. Encore deux mois, pis j’ai assez de bois pour me construire un chalet!»

Gare au gros nounours!
Théâtre Maisonneuve (Place des Arts), à Montréal, du 17 au 21 nov., 514 842-2112;
salle Albert-Rousseau, à Sainte-Foy, du 25 au 28 nov., 418 659-6710;
Théâtre du Chenal-du-Moine, à Sorel, le 4 déc., 450 743-8446;
salle Desjardins, à Terrebonne, les 5 et 6 déc., 450 492-4777;
salle Rolland-Brunelle, à Joliette, les 9 et 10 déc., 450 759-6202;
Centre culturel de Drummondville, les 11 et 12 déc., 819 477-5412;
salle J.-Antonio-Thompson, à Trois-Rivières, le 17 déc., 819 380-9797;
salle Maurice-O’Bready, à Sherbrooke, le 19 déc., 819 820-1000.

Et ainsi de suite jusqu’en mai 2010.

www.mariojean.com