Oui à Anne Dorval ; non à Dave St-Pierre

affiche-moribonds-9

Dave St-Pierre ne manque pas de talent, il l’a déjà montré, du moins démontré dans La pornographie des âmes et Un peu de tendresse bordel de merde. Comme metteur en scène de théâtre et directeur de comédiens, hum ! Il signe Moribonds, « né d’une envie de répondre à l’univers percutant et provocant de l’auteur argentin Rodrigo Garcia ». Faites-moi rire !

Anecdote : « Une famille dysfonctionnelle utilise les obsèques du père pour lui rendre un hommage-saccage. » Ce père, c’est le clown Ronald (McDonald), interprété par Gaétan Nadeau qui, ô saccage, se fait badigeonner le corps de ketchup !

Moribonds se veut mal-pensant et engagé, c’est indigent, prétentieux et qui plus est moralisateur. Mais St-Pierre a ses thuriféraires, à commencer par les trois fondateurs de Til.T, qui lancent leur compagnie avec ce spectacle qui klaxonne sa volonté de provoquer, mais quoi au juste, sinon l’ennui ? On y dénonce McDo, soit. En deux phrases, on a compris le topo, mais ça s’étire sur plus d’une heure et le texte – bien goupillé, quoique trop clairsemé  – de Sarah Berthiaume est défiguré par les sparages du metteur en scène.

Dans la distribution, seule Marie-France Marcotte tire son épingle du jeu, mais était-il bien nécessaire qu’elle participe à ce freak show ?

Moribonds : mauvais titre pour les débuts d’une compagnie de théâtre.

————————————-

GO_10_11_Projet Andromaque_1

Pendant ce temps, à l’Espace Go, Anne Dorval, Jean-François Casabonne, Julie McClemens et François-Xavier Dufour gravissent les montagnes de vers de Racine (Andromaque) et nous rapprochent de la beauté. On pourra trouver le spectacle un rien maniéré, regretter la configuration de la salle qui fait que l’on voie les comédiens plus souvent de dos et de profil que de face, mais la langue de Racine est plus forte que toutes les mises en scène du monde.

Moribonds, Théâtre de L’Esquisse, à Montréal, jusqu’au 29 janv., 514 845-4890 (billetterie d’Espace Go) ; [email protected]

Projet Andromaque, Espace Go, à Montréal, jusqu’au 12 févr., 514 845-4890.  Hélas pour vous, on affiche complet !

Laisser un commentaire