Pelléas et Mélisande , l’opéra qui les contient tous

Cette production, qui privilégie le jeu des comédiens-chanteurs, arrache l’œuvre de Debussy des brumes impressionnistes.

Il est évident que le chef-d’œuvre de Debussy ne connaîtra jamais l’affec­tion et la popularité de La bohème, Carmen ou La Traviata. L’infini raffinement et la délicatesse diaphane d’une partition sublimissime ne peuvent rassembler, hélas, que les initiés. Mais cette production privilégie le jeu des comédiens-chanteurs et arrache l’œuvre des brumes impressionnistes.

Le Golaud de Naouri est déchirant, et malgré la voix limitée de Dessay et le timbre un peu monochrome de Degout dans les rôles-titres, la tension du désir qu’ils réussissent à incarner est vraiment bouleversante. Marie-Nicole Lemieux prête à Geneviève sa présence théâtrale et achève de donner à cette production signée Laurent Pelly la patine d’un classique.

DEBUSSY / PELLÉAS ET MÉLISANDE. Stéphane Degout, Natalie Dessay, LaurentNaouri, Orchestre symphonique de la radio autrichienne, dir. Bertrand de Billy,mise en scène Laurent Pelly, Theater an der Wien, janvier 2009. / DVD Virgin Classics 6961379 1.