Phénomena : nouveau nom pour un festival « d’événements intrigants et poétiques »

Phénomena : nouvelle désignation du Festival Voix d’Amérique. Le mot klaxonne, allume des feux de Bengale, peut référer à la monstration, en foire, d’individus anormaux. Malgré son rebaptême – sans doute gagnant côté marketing –, c’est toujours D. Kimm, des Filles électriques, inconditionnelle du mélange des disciplines, qui agit aux manettes de ce festival bigarré, ludique, voire politique.

Vous êtes partant pour les expériences barrées ? Poussez la porte. Parmi les « événements intrigants et poétiques » annoncés, quelques accroches : Kabiin, de la compagnie québécoise Zal, soit, installés dans une cabine, 15 spectateurs/voyeurs regardant et écoutant une histoire à travers 15 petites fenêtres ; Les phénomènes inexpliqués, une conférence (!) de l’Association de joyeux illuminés où de pseudo-sommités témoignent d’hypnotisme, de magnétisme, de psychokinésie, de voyage astral, d’enlèvement par les extraterrestes… ; une performance de Felix Kubin, artiste allemand dadaïste, musicien et adepte de la dérivation de sens, un chouïa provocateur ;  2boys.tv, duo d’artistes montréalais se produisant plus souvent à l’étranger qu’au Québec, dans une revue « burlesque nouveau média du 21e siècle » ; l’artiste transgenre Genesis P-Orridge, qui se décline en spectacle, en film et en exposition ; Panorama, de Maryse Poulin, spectacle durant lequel « l’axe horizontal rencontre l’axe vertical » (hi, ça doit faire mal) avec, à la clé, détournement d’instruments de musique, chants du cygne, peinture en mouvement et cadavres exquis ;  Cabaret Désir DADA, dirigé et animé par Claude Poissant, avec Fanny Bloom, Violette Chauveau, Michel F Côté, Francis Ducharme et d’autres artistes qu’on ne s’attend pas nécessairement à voir ensemble. Plus – hit des sept derniers épisodes du festival sous son ancienne dénomination – le Combat contre la langue de bois : emmené par un Jean-François Nadeau déluré, les Yvan Bienvenue, Michel Desautels, Gabriel Nadeau-Dubois, Paule Baillargeon, Gilles Proulx et plein d’autres disposent de cinq minutes chacun pour évacuer ce qui leur court sur le système.

2boys.tv dans Pas peur :

Phénomena, à Montréal, du 19 au 26 octobre. Pour le programme, c’est ici.

 

Laisser un commentaire