Province à vendre

Eric Dupont présente les ouvrages Dépossession : 1– Les ressources, Zoofolies et Qu’est-ce que le boson de Higgs mange en hiver et autres détails essentiels.

 

depossession

La Révolution tranquille a-t-elle sorti le Québec de l’« extractivisme », c’est-à-dire d’un mode de développement caractérisé par l’extraction et l’exportation massives des ressources naturelles à l’état brut, et ce, le plus souvent par des compagnies étrangères ? C’est ce à quoi tentent de répondre les auteurs de Dépossession : 1– Les ressources, un ouvrage collectif de l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques, dirigé par Simon Tremblay-Pepin, militant et consultant en relations publiques. La question est de savoir si l’ensemble de la population québécoise exerce un pouvoir quelconque sur les décisions prises en matière d’exploitation des ressources naturelles, en l’occurrence les terres agricoles, les forêts, les mines, l’énergie et l’eau.

Les constats laissent songeur : « L’industrie forestière québécoise semble vivre dans un monde merveilleux où les profits sont privés et les coûts sont pris en charge par l’État, c’est-à-dire… par nous tous. » Pour les mines, les conclusions ne sont guère plus reluisantes. Le chapitre consacré à l’eau laisse présager les dépossessions futures : « Plusieurs projets visant l’exportation ou le transfert massif d’eau sont planifiés ou sont en cours de réalisation dans divers pays du monde. » Le Québec interdit l’exportation en vrac d’eau, mais les accords commerciaux très contraignants pourraient changer la donne. Sommes-nous donc sortis de l’extractivisme ? La réponse de Simon Tremblay-Pepin est en demi-teintes.

(Dépossession : 1– Les ressources, collectif dirigé par Simon Tremblay-Pepin, Lux Éditeur, 328 p., 24,95 $)

bosob

Vertiges quantiques

En juillet 2012, le CERN (l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire) annonçait la découverte du boson de Higgs. Ce que ça mange en hiver ? C’est justement ce que Pauline Gagnon, scientifique québécoise qui travaillait à l’époque avec le CERN, explique dans cet ouvrage de vulgarisation scientifique. Bien illustré et conçu pour que toute personne curieuse comprenne le propos, ce livre offre une initiation au monde des photons et des quarks. De ces derniers existent plusieurs catégories, dont les « charmés » et les « étranges ». Le saviez-vous ? Si certains passages vous donnent un peu le tournis, c’est normal. Ces particules sont en constante gravitation !

(Qu’est-ce que le boson de Higgs mange en hiver et autres détails essentiels, par Pauline Gagnon, MultiMondes, 280 p., 29,95 $)

zoofolies

Un zoo en folie

Chercheuse en littérature et mythologies, Fabienne Claire Caland présente Zoofolies, un ouvrage collectif aussi original que les êtres qui l’habitent. Dans ce bestiaire d’animaux mythiques défilent Érynies, béhémoth, cerbère, chimères et même le basilic, ce monstre à tête de coq au regard venimeux. Les textes fins et poétiques nous en apprennent beaucoup sur les mythologies qui ont enfanté ces créatures. Les illustrations de Véronique La Perrière M. sont à la hauteur de ce fabuleux bestiaire.

(Zoofolies, collectif dirigé par Fabienne Claire Caland, Varia, 398 p., 26,95 $)

Laisser un commentaire