Qu’est-ce qui vous fait pleurer ?

Giulietta Masina
Giulietta Masina

Les glandes lacrymales étant les seules que l’âge suractive, me voici, fin cinquantaine, pleurant souvent comme une Madeleine au concert, au théâtre, au cinéma. J’y prends même goût, n’ai plus peur que les larmes tombent sur mes cuisses; je pleure plus loin encore, jusqu’à l’enfance.

Vous m’auriez vu, il n’y a pas longtemps, à une représentation d’À l’origine d’un cri : la scène où Jean Lapointe met son fils soûl (Michel Barrette) au lit et l’embrasse sur le front, avec pudeur et un peu de rudesse, a ouvert les vannes. Et j’ai pleuré plus fort quand, au bilan des recettes, j’ai constaté que le long métrage de Robin Aubert avait été brûlé par le triomphe d’Incendies, de Denis Villeneuve, autre film qui a fait monter le volume de mes larmes.

Vous me verriez aujourd’hui, au milieu du salon, incapable d’écouter «Un toi dans ma tête», chanson de Luc De Larochellière qui date pourtant de 2009, sans convoquer les grandes eaux. Ajoutez du violoncelle et le brun de mes iris se dissout dans le sel. Si c’est Giulietta Masina qui joue de la trompette dans La strada, de Fellini, alors là, je me métamorphose en Yangzi Jiang. Et tant d’exemples encore…

Mais vous, qu’est-ce qui vous fait pleurer ? Et puisque nous sommes entre nous, qu’est-ce qui vous fait rire, danser, prier, descendre dans la rue, vivre à tue-tête ?

https://www.youtube.com/watch?v=PPVl42cHJ0w&playnext=1&list=PL9A860FAF9425DA0A&index=7

Laisser un commentaire

En tout cas le Hallelujah de Geneviève Jodoin en fait brailler toute une shot comme dirait Georges d’Or

http://www.youtube.com/watch?v=x-z6rwGPnmM&feature=related

Saviez-vous que c’était la chanson « québécoise » la plus célèbre au monde?

J’ai trouvé des versions espagnoles, polonaises, chinoises, coréennes, norvégiennes et j’en passe

Geneviève Jodoin est certainement la chanteuse la plus sous-évaluée au monde.

Ces temps-ci, le disque solo de Jonsi, le chanteur de Sigur Ros.

Je l’ai vu en concert l’an dernier. Un concert formidable. Je n’avais jamais rien vu de tel. À la deuxième chanson, je pleurais comme un bon. À la fin, je pleurais encore. Que du bonheur.

D’ailleurs, je pleure sans doute plus souvent de bonheur et de beauté que de tristesse, quand il s’agit de musique.

Quand je sens que le musicien vient de toucher au génie, qu’il vient de créer quelque chose de vraiment bon, me pogne un motton formidable. Et là, je pleure de beauté.

Alors A love supreme de Coltrane, les meilleures d’Andrew Bird, de Karkwa, de The Books…

Voici ce que j’ai trouvé comme versions du grand classique de Cohen

En polonais (Kasia Popowska)
http://www.youtube.com/watch?v=PQVOo4DQa88&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=PR4gAFCGH6Y&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=Iz2DW1mykVM&feature=related

Alexandra Burke
http://www.youtube.com/watch?v=bsuXbkrA_AQ

KD Lang (l’une des meilleures)
http://www.youtube.com/watch?v=P_NpxTWbovE

Kate Voegele
http://www.youtube.com/watch?v=v22NMAG1k18&feature=related

Rufus Wainwright
http://www.youtube.com/watch?v=mmbQEQltOwM&feature=related

Sheryl Crow
http://www.youtube.com/watch?v=nWDfH51gvc0&feature=related

John Cale
http://www.youtube.com/watch?v=ckbdLVX736U&feature=related

Jeff Buckley
http://www.youtube.com/watch?v=HKnxmkOAj88

Céline Dion
http://www.youtube.com/watch?v=TAn3g-YfOsk&feature=related

Bon Jovi
http://www.youtube.com/watch?v=CN3868HtD9w&feature=related

Renée Fleming
http://www.youtube.com/watch?v=ghYpcdH4FCw

Il Divo, in espagnol
http://www.youtube.com/watch?v=5_GwwKicZ20&feature=related

en Norvège
http://www.youtube.com/watch?v=T2NEU6Xf7lM&feature=related

en Hollande
http://www.youtube.com/watch?v=o70sUR3oCSM

en Belgique
http://www.youtube.com/watch?v=kuXqmYo-5mk

en Italie
http://www.youtube.com/watch?v=qFG-zQ6eekc&feature=related

en Suède
http://www.youtube.com/watch?v=vAg5ZOZfVLo&feature=related

Au Danemark
http://www.youtube.com/watch?v=ud-M6YqeOWg&feature=related

en France
http://www.youtube.com/watch?v=Opk7rjrAiDc

enfrançais
http://www.youtube.com/watch?v=JRPi1igymss&feature=related

Version classique
http://www.youtube.com/watch?v=jzAFYx4YJJc

En russe
http://www.youtube.com/watch?v=zmelDGy5N18

en Australie
http://www.youtube.com/watch?v=0CITYyhY8Ss&feature=related

au Brésil
http://www.youtube.com/watch?v=wuXUhUYNHAo

en Chine
http://www.youtube.com/watch?v=cflECA98Z-w

en Inde
http://www.youtube.com/watch?v=CVStCr8DxH4

au Vietnam
http://www.youtube.com/watch?v=KK0fHChRcD4

en Thailande
http://www.youtube.com/watch?v=IkWAZHhhCZs

A Singapour
http://www.youtube.com/watch?v=2gPEJyAyJjg

Aux Philippines
http://www.youtube.com/watch?v=1UQjyJhI08I

Au Mexique, en espagnol
http://www.youtube.com/watch?v=SDILH8wJGkA

En japonais
http://www.youtube.com/watch?v=EUQB61S3xx8

En hébreux
http://www.youtube.com/watch?v=u5glOySEu1o

En Afrikaner
http://www.youtube.com/watch?v=PZ2oKBaNOtc

Y’a-t-il une chanson « québécoise » qui a voyagé autant?

@Rod

En effet, elle a été reprise maintes et maintes fois. À un point tel que Cohen lui-même a demandé qu’on arrête de la reprendre !
http://www.cbc.ca/arts/music/story/2009/07/14/cohen-hallelujah.html

Un souhait qui a amené son lot de chaleureux applaudissements de la part de ceux que les grands épanchements vocaux au coeur de la majorité de ces reprises insupportent (et j’en suis !)

Un blogueur de NPR a merveilleusement résumé la situation :
But as marvelous as the song is, I’m forced to admit that we’ve pretty much killed « Hallelujah » dead. Everybody had to play with it, and there’s nothing more anyone can add to it by now; the only reason to cover it is to shout « Me, too! » to anybody listening.

The end result is the pop-music equivalent of the Galapagos Islands: what was once a pristine enclave of almost preternatural gorgeousness has been ruined with extensive tourism by well-meaning admirers.
http://www.npr.org/blogs/monkeysee/2011/01/05/132667008/make-a-resolution-for-2011-leave-hallelujah-alone

@Mathieu K

La pauvre Cohen s’est fait avoir par son gérant. Il s’est fait lessiver. Pas sûr qu’il crache sur tous les droits d’auteur que lui rapportent sa chanson.

Combien de versions déjà de My Way ou Yesterday?

C’est le rêve de tout compositeur d’écrire un tube planétaire. Cohen l’a réussi

Pleurer : « Un toi dans ma tête » moi aussi. Jamais été capable de l’écouter jusqu’au bout.

Danser : « Brown Sugar » des Rolling Stones. Frétillements irrépressibles.

Descendre dans la rue : Les ayatollahs de la cigarette.

Ma préférée de Larochellière

http://www.youtube.com/watch?v=FvA8OXxVg5I&feature=related

Une grande émotion nationaliste
Leyrac à Sopot en 1965 chantant Mon pays.
Si elle avait eu un Angelil, elle aurait été notre première Céline
http://www.youtube.com/watch?v=4KWH7loCnyA

Cohen sur son balcon du Plateau qui traduit Un Canadien errant sous un fond de mariachis!
http://www.youtube.com/watch?v=6V-Rth-NKk4

Incroyable les trésors ce que l’on trouve à un clic de souris dans son salon!

Mina. Mina Mazzini. La grande Mina. Les Italiens disent Mina comme on dit Céline ou Ginette. Mélange de Streisand et de Petula Clarke, Mina était LA star ritale des années 60 et 70.

Elle chantait du Battisti comme Céline chante du Goldman ou du Plamondon. La voix toujours juste, profonde, déchirante. Au sommet de sa carrière, Mina a foutu le camp en Suisse après que la RAI eut censuré l’une de ses chansons. Jamais rechantée en Italie la ragazza! Basta finito.

Encore aujourd’hui les Italiens la vénèrent, comme les Français vénèrent la môme, même si elle n’a pas chanté depuis plus de 30 ans.

Il cielo in una stanza
(le ciel dans une chambre)

http://www.youtube.com/watch?v=b6s_kjlhP5U&feature=related