Raconte-moi un auteur: Françoise de Luca

L’auteure du roman Sèna rêve que «la culture devienne partout une priorité, qu’elle soit au centre de toutes les décisions».

Quel est votre rituel d’écriture? Quels sont vos rêves les plus fous? L’actualité a demandé aux finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général de parler de leur métier. Toutes les entrevues de la série «Raconte-moi un auteur» sont accessibles ici.

francoise1
Françoise de Luca (Photo : Isabelle Lafontaine)

Françoise de Luca est l’une des cinq finalistes aux Prix littéraires du Gouverneur général, catégorie Romans et Nouvelles, pour Sèna, publié au Marchand de feuilles.

L’étincelle

Comment est né votre désir d’écrire, de créer? Des souvenirs d’enfance précis?

Très tôt, il y a eu la lecture. C’était un endroit secret où je trouvais des réponses à un besoin et à des questions inexprimables. Le désir d’écrire est venu presque en même temps — nécessairement. Ce sont ces mêmes réponses que je cherche dans l’écriture.

Le rituel

Où et quand vous installez-vous pour écrire, pour créer? À quoi ressemble votre espace de travail? Thé, café, boissons, objets fétiches?

L’espace de l’écriture est pour moi un grenier mental: retiré, clair, silencieux et chaud. La difficulté tout au début d’un livre, c’est de trouver la porte du grenier. Je fais donc des essais de «places»: sur la table de ma cuisine, dans mon lit, dans un café, etc. Quand j’ai enfin trouvé la porte et que je suis passée de l’autre côté, le lieu physique n’importe plus et je travaille à mon bureau.

L’ouvrage

Quel est le livre qui vous a marqué, qui a changé votre vie? Pourquoi?

Moderato cantabile, de Marguerite Duras. J’étais étudiante, je n’avais jamais rien lu avant qui ressemblait à ça. Un texte qui disait en peu de mots des choses extrêmement troublantes: la passion, le secret, le désir. En même temps, il y avait une atmosphère très poétique, très musicale. J’entrais dans le monde de Duras. C’était pour moi une déconstruction. Je ne pouvais plus penser écrire de la même façon à partir de là. J’ai lu ensuite des livres qui m’ont plu et marquée bien davantage, mais celui-là reste une frontière.

Le projet

Quel est votre prochain projet littéraire? Le ou les thèmes que vous prévoyez aborder?

Les liens du sang, les origines, la trahison seront encore les thèmes que j’aborderai dans mon prochain roman.

Le rêve

Vos rêves les plus fous! Pour le monde de la littérature (l’avenir du livre, par exemple), pour la société, pour votre entourage, pour les arts…

Qu’on lise! Tout le temps! Que le budget alloué à la culture cesse d’être une peau de chagrin. Que la culture devienne au contraire — partout —une priorité, qu’elle soit au centre de toutes les décisions et de tous les élans.

Toutes les entrevues de la série «Raconte-moi un auteur» sont accessibles ici.


Les Prix littéraires du Gouverneur général sont administrés et financés par le Conseil des arts du Canada.

Laisser un commentaire