Raconte-moi un auteur: Jacques Mathieu

Jacques Mathieu veut faire partager à la société sa passion de la découverte.

Photo JMathieuQuel est votre rituel d’écriture? Quels sont vos rêves les plus fous? L’actualité a demandé aux finalistes des Prix littéraires du Gouverneur Général de parler de leur métier. Toutes les entrevues de la série «Raconte-moi un auteur» sont accessibles ici.

Jacques Mathieu est finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général 2015 dans la catégorie «Essai» pour Curieuses histoires de plantes du Canada: tome 1  (Les Éditions du Septentrion).

L’étincelle

Comment est né votre désir d’écrire, de créer? Des souvenirs d’enfance précis?

L’étincelle s’est produite bien tardivement. Elle émane d’une question. Qu’est-ce que le quiétisme? Dans les années 1960, tout comme aujourd’hui d’ailleurs, on ignorait la signification de ce mot. C’est dans un cours d’histoire de l’abbé Simard au Séminaire de Québec que j’ai appris qu’il s’agissait en quelque sorte d’une querelle entre les Anciens et les Modernes sur le plan des comportements sociaux-religieux. Si vous, lecteurs, cherchez maintenant à connaître la signification du quiétisme, vous constaterez qu’au-delà du mot, la question garde encore une certaine actualité. (Voir, par exemple, le site Quiétisme et Fénelon.)

Puis l’historien Marcel Trudel a jeté de l’huile sur le feu. Il a montré que les connaissances historiques pouvaient se transformer en convictions et en engagements dans le présent.

Enfin, les archives ont fourni une inépuisable matière à combustion et à innovation.

C’est pourquoi la passion de la découverte nourrit un feu encore bien vif.

Le rituel

Où et quand vous installez-vous pour écrire, pour créer? À quoi ressemble votre espace de travail? Thé, café, boissons, objets fétiches?

Je travaille surtout le matin, entouré de copies de documents d’archives aussi bien classées que possible. Si j’ai un objet fétiche, ce serait mon crayon, instrument indispensable à la création.

L’ouvrage

Quel est le livre qui vous a marqué, qui a changé votre vie? Pourquoi?

Les publications de Marcel Trudel sur l’histoire de la Nouvelle-France. Elles regorgent d’informations nouvelles, décrivent un éventail de réalisations et de valeurs qui traduisent différentes façons d’être et d’agir.

Le projet

Quel est votre prochain projet littéraire? Le ou les thèmes que vous prévoyez aborder?

Je voudrais poursuivre le récit de la vie de Louis Hébert, dont l’œuvre comme apothicaire est largement demeurée méconnue. Cet ami des Amérindiens, près de la nature, a fait parvenir en France 44 plantes jusque-là inconnues. Ces plantes ont été transplantées au jardin de l’École de Médecine, puis au Jardin royal des plantes à Paris dès sa création, en 1635. Elles ont rapidement gagné d’autres pays d’Europe, comme l’Italie, l’Allemagne, la Belgique, l’Angleterre, etc., permettant ainsi au Nouveau-Monde de l’Amérique française de contribuer à la naissance de la botanique.

D’ailleurs, pensez-y bien! Dès 1633, à Rome, le cardinal Barberini, neveu du pape, cultive des fraises du Canada d’une merveilleuse grosseur.

Le rêve

Vos rêves les plus fous! Pour le monde de la littérature (l’avenir du livre, par exemple), pour la société, pour votre entourage, pour les arts…

Sur le plan de la carrière, je retiens deux rêves principaux:

  • Continuer à éveiller les étudiants à des réalités nouvelles;
  • Faire partager à la société la passion de la découverte.

Toutes les entrevues de la série «Raconte-moi un auteur» sont accessibles ici.


Les Prix littéraires du Gouverneur général sont administrés et financés par le Conseil des arts du Canada

Les commentaires sont fermés.

Salutations amicales à Jacques à Jacques Mathieu cet historien, fils spirituel du maître Marcel Trudel, qui nous a tant appris sur ce métier indispensable. Nous étions moins de 30 étudiants à suivre ses cours dans ce petit amphithéâtre, rue de l’Université dans le vieux Québec. Déjà, par des signes évidents, on pouvait prédire que certains collègues, comme Jacques Mathieu, allait poursuivre l’oeuvre de Trudel, en particulier en adoptant cet esprit de rigueur et cet engagement dans le présent. Nous offrant des ouvrages qui non seulement enrichissent nos connaissances, mais qui donna plaisir à la lecture à cause de la qualité de la langue écrite. Cet autre héritage du maître! Félicitation cher collègue.