Raconte-moi un auteur: Marie Frankland

«Plus de lecteurs, encore plus de lecteurs, et encore plus de lecteurs», souhaite-t-elle.

Quel est votre rituel d’écriture? Quels sont vos rêves les plus fous? L’actualité a demandé aux finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général de parler de leur métier. Toutes les entrevues de la série «Raconte-moi un auteur» sont accessibles ici.

Marie-Frankland-grand
Marie Frankland

Marie Frankland est l’une des finalistes aux Prix littéraires du Gouverneur général 2015 pour MxT (Éditions de l’Hexagone), traduction de MxT, de Sina Queyras (Coach House Books).

L’étincelle

Comment est né votre désir d’écrire, de créer? Des souvenirs d’enfance précis?

J’ai commencé à traduire les chansons de Leonard Cohen à l’adolescence et je n’ai jamais arrêté de traduire depuis.

Le rituel

Où et quand vous installez-vous pour écrire, pour créer? À quoi ressemble votre espace de travail? Thé, café, boissons, objets fétiches?

Je suis présentement dans un café à Berlin. Ça me prend du monde autour — j’ai grandi dans une famille de six enfants! Je bois beaucoup de café et de thé, c’est nerveux.

L’ouvrage

Quel est le livre qui vous a marqué, qui a changé votre vie? Pourquoi?

The Rocking Chair, d’A.M. Klein, que j’ai traduit dans le cadre de ma maîtrise et qui m’a valu ma première nomination aux GG!

Le projet

Quel est votre prochain projet littéraire? Le ou les thèmes que vous prévoyez aborder?

Je traduis présentement le roman One Night in Mississippi, pour le compte des Allusifs. C’est une histoire sur le combat qu’ont mené les Noirs dans les années 1960 pour pouvoir exercer leur droit de vote.

Le rêve

Vos rêves les plus fous! Pour le monde de la littérature (l’avenir du livre, par exemple), pour la société, pour votre entourage, pour les arts…

Plus de lecteurs, encore plus de lecteurs, et encore plus de lecteurs.

Toutes les entrevues de la série «Raconte-moi un auteur» sont accessibles ici.


Les Prix littéraires du Gouverneur général sont administrés et financés par le Conseil des arts du Canada.

Laisser un commentaire