Raconte-moi un auteur: René Lapierre

Pour le poète René Lapierre, lire et écrire se réapprennent sans cesse.

Quel est votre rituel d’écriture? Quels sont vos rêves les plus fous? L’actualité a demandé aux finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général de parler de leur métier. Toutes les entrevues de la série «Raconte-moi un auteur» sont accessibles ici.

Rene-Lapierre
René Lapierre (Photo : Ruth Major Lapierre)

René Lapierre est l’un des cinq finalistes aux Prix littéraires du Gouverneur général 2015, catégorie Poésie, pour son recueil La carte des feux, publié aux Herbes rouges.

L’étincelle

Comment est né votre désir d’écrire, de créer? Des souvenirs d’enfance précis?

Rien de très particulier, pas de grande révélation. J’ai grandi dans une maison où il n’y avait pas de bibliothèque, mais lorsque je suis entré à l’école j’ai trouvé que les livres étaient bienveillants, et je les ai aimés.

Le rituel

Où et quand vous installez-vous pour écrire, pour créer? À quoi ressemble votre espace de travail? Thé, café, boissons, objets fétiches?

L’endroit n’a pas beaucoup d’importance, les rituels encore moins. Je préfère tout de même travailler dans un endroit où il y a une fenêtre. J’essaie écrire vers le dehors.

L’ouvrage

Quel est le livre qui vous a marqué, qui a changé votre vie? Pourquoi?

Il y en a eu tellement. À telle ou telle époque de notre vie un bon livre peut nous toucher ou nous échapper complètement, c’est selon. En vérité, lire et écrire se réapprennent sans cesse; et un livre marquant nous apprend surtout à lire autrement.

Le projet

Quel est votre prochain projet littéraire? Le ou les thèmes que vous prévoyez aborder?

(Je trouve un peu risqué de parler de ce qu’on va écrire, et difficile de parler de ce qu’on a déjà écrit. Il y a des gens qui font ça merveilleusement, mais j’ai bien peur de ne pas appartenir à ce groupe.)

Le rêve

Vos rêves les plus fous! Pour le monde de la littérature (l’avenir du livre, par exemple), pour la société, pour votre entourage, pour les arts…

Je fais pour le livre, numérique ou pas, le même vœu que pour la société, l’école, la politique et la vie en général: que l’idée de concurrence et de division soit remplacée par des rapports d’attention, et de générosité.

Toutes les entrevues de la série «Raconte-moi un auteur» sont accessibles ici.


Les Prix littéraires du Gouverneur général sont administrés et financés par le Conseil des arts du Canada.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.