Résistance portugaise

Le personnage du bédéiste Pierre-Henry Gomont est emblématique de la résistance à la propagande et à l’intimidation.

LAT20_LIVRES_PEREIRA

En 1938, Lisbonne est soumise à la répression de la dictature de Salazar. Le doutor Pereira, directeur des pages culturelles d’un journal catholique, ne se mêle pas de politique et reste dans sa bulle littéraire. Jusqu’au jour où il rencontre un membre de la Résistance, qui ébranle sa passivité et le pousse à s’engager contre la censure. Pereira prétend, roman majeur d’Antonio Tabucchi, a été admirablement mis en images par le bédéiste Pierre-Henry Gomont, qui rend ici hommage à l’architecture du vieux Lisbonne avec un contraste de bleus et d’orangés saturés.

À la sortie du roman de Tabucchi, en 1994, l’Italie était sur le point d’élire Silvio Berlusconi, dont l’empire médiatique n’a eu aucun scrupule à lancer des actions en justice contre les journaux de l’opposition et à salir la réputation des voix qui osaient le critiquer. Dans ce contexte, le personnage de Pereira est devenu emblématique de la résistance à la propagande et à l’intimidation. Vingt ans plus tard, force est de constater que le sujet est toujours aussi percutant et brûlant d’actualité. Voilà pourquoi il faut relire aujourd’hui cet hymne glorieux à la liberté d’expression — et ne pas oublier cet inspirant modèle de courage. (Pereira prétend, par Pierre-Henry Gomont, Sarbacane, 160 p.)

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie