Roberto Fonseca : Du cœur à l’ouvrage

ROBERTO FONSECA / DU CŒUR À L’OUVRAGE / Justin Time/EMI

Roberto Fonseca : Du cœur à l'ouvrage

Jeune, beau, Noir et doué, Roberto Fonseca est une des authentiques révélations du piano cubain de ces dernières années. Après deux premiers disques un peu bâclés, il a commencé à se faire remarquer avec le foisonnant Zamazu, puis nous a ébouriffés au
Festival international de jazz de Montréal deux années de suite. Maintenant, on peut affirmer sans hésiter qu’Akokan (littéralement, « qui vient du cœur ») est son œuvre la plus accomplie et qu’elle a de quoi ravir ses nouveaux admirateurs. Capable de tempérer sa force pour jouer plus près de ses sentiments, Fonseca nous fait passer par toute une gamme d’émotions. C’est varié, nuancé, créatif et très élégant. Enregistré en grande partie à La Havane, cet opus aux mille charmes accueille aussi le clarinettiste Javier Zalba et la séduisante Mayra Andrade, Cap-Verdienne née à Cuba, qui prête sa voix suave.

 

Laisser un commentaire