Rufus Wainwright – Out Of The Game

Après avoir fait un enfant et écrit un opéra, Rufus Wainwright est de retour avec l’album pop et flamboyant qu’on n’attendait plus de lui.

Heureux qui comme Rufus Wainwright a fait un opéra, puis une enfant, Viva, avec la fille de Leonard Cohen — qu’il élève avec son fiancé —, et qui s’en est retourné écrire l’album le plus pop et le plus flamboyant qu’on n’attendait plus de lui.

Tout fonctionne : les mélodies haut perchées, les trompettes de « Jericho », l’extravagance à la Queen, les échos d’Elton John des années 1970. Tout cela, aussi bien que les moments d’intimité au piano dans la maison de Montauk, sur la côte atlantique, où l’on retrouve l’ombre de sa mère, Kate McGarrigle, décédée en 2010. Réalisé par une grosse pointure de la musique commerciale, le Britannique Mark Robson, qui lâche son fou avec un maximum de fun, ce Out of the Game, avec de superbes ballades, comme « Candles », est bel et bien condamné au succès.

RUFUS WAINWRIGHT / OUT OF THE GAME Decca/Universal