Séries : 7 nouveautés du printemps 2022

Le réalisateur Philippe Falardeau réunit Sandrine Bisson, Micheline Lanctôt et Paul Doucet dans une ferme pour la plateforme illico. Et vous reconnaîtrez les voix de Debbie Lynch-White et d’Émilie Bibeau dans une série d’animation à voir gratuitement en ligne.

La liste des choses qui existent : ONF

La liste des choses qui existent

Où le voir ? ONF.ca (gratuit)

Avec les voix de : Debbie Lynch-White (La Bolduc, la série Unité 9) et Émilie Bibeau (Le club Vinland et la série Unité 9)

Dynamique série de 26 courts métrages d’animation basés sur les bandes dessinées des autrices Catherine Lamontagne-Drolet et Iris Boudreau Jeanneau, mieux connues sous le nom de Cathon et Iris. Francis Papillon a réalisé en solo la deuxième saison de cette série de courts épisodes qui s’intéressent aux objets du quotidien avec un humour décalé. Rires assurés pour toute la famille.

Germinal

Où le voir ? Tou.tv Extra (abonnement requis)

En vedette : Guillaume de Tonquédec (Délicieux, Le prénom), Louis Peres (Comment je suis devenu super-héros, Cigare au miel), Stefano Cassetti (la série Into the Night, Jeune et jolie) et plusieurs autres

Après les films d’Yves Allégret et de Claude Berri, le classique d’Émile Zola a maintenant droit à sa série dotée d’un impressionnant budget ayant permis l’embauche de 2 400 figurants et la création de plus de 700 costumes. Vous y reconnaîtrez les visages familiers des Québécois Aliocha Schneider et Rose-Marie Perreault dans des rôles secondaires. Même si notre réalité est loin de celle de ces mineurs de charbon en grève, leur récit résonne encore aujourd’hui grâce à son appel à une certaine justice sociale.

Moon Knight

(dès le 30 mars)

Où le voir ? Disney+ (abonnement requis)

En vedette : Oscar Isaac (Dune, Star Wars : L’ascension de Skywalker),Ethan Hawke (Frères mercenaires, Jeunesse), Gaspard Ulliel (Juste la fin du monde, Hannibal Lecter – Les origines du mal), F. Murray Abraham (la série Homeland, Amadeus) et plusieurs autres

L’univers Marvel continue son expansion, nous proposant maintenant des héros plus obscurs comme Marc Spector/Moon Knight. Steven Grant, qui travaille discrètement dans un musée londonien malgré son trouble dissociatif de l’identité, va découvrir qu’il partage le corps d’un mystérieux mercenaire. Les six épisodes mettant en vedette Oscar Isaac, que tout le monde s’arrache en ce moment, débordent d’aventures, nous menant jusqu’aux pyramides d’Égypte. Il s’agit aussi de la dernière apparition à l’écran du comédien français Gaspard Ulliel, mort tragiquement dans un accident de ski cet hiver.

Slow Horses

(dès le 1er avril)

Où le voir ? Apple TV+ (abonnement requis)

En vedette : Gary Oldman (Mank, L’heure la plus sombre), Kristin Scott Thomas (5e set, Le patient anglais), Olivia Cooke (Le son du silence, Player One), Jonathan Pryce (Les deux papes, Pirates des Caraïbes – La malédiction de la Perle Noire) et plusieurs autres

Les Britanniques sont assurément les meilleurs pour produire des séries d’espionnage, et Slow Horses ne semble pas faire exception à la règle. L’auteur anglais Mick Herron a publié plus d’une dizaine de romans et nouvelles sur le lieu baptisé Slough House, soit le bureau des agents exclus du MI5, ce célèbre service de renseignements responsable de la sécurité intérieure du Royaume-Uni. La maison des tocards (traduction française de Slow Horses) est le premier de ses bouquins porté à l’écran, mais une deuxième saison est déjà prête, inspirée du deuxième tome, Les lions sont morts. L’acteur oscarisé Gary Oldman, que l’on voit rarement dans des séries, interprète Jackson Lamb, qui dirige cette division.

Tokyo Vice

(dès le 7 avril)

Où le voir ? Crave (abonnement requis)

En vedette : Ansel Elgort (West Side Story, Baby, le chauffeur),Ken Watanabe (Godzilla II : Roi des monstres, Origine), Rachel Keller (les séries Legion et Fargo), Ella Rumpf (la série Succession, Sympathie pour le diable) et plusieurs autres

Avouez-le, vous avez instinctivement pensé à la série culte des années 80 Miami Vice. Vous n’avez pas tort, car le réputé cinéaste Michael Mann (Tension, Collatéral), qui était responsable de la version cinématographique sortie en 2006, a réalisé et produit le premier épisode de cette série. Mais le parallèle s’arrête là, puisque Tokyo Vice est basé sur le livre éponyme du journaliste américain Jake Adelstein, qui a côtoyé le monde interlope japonais pendant une douzaine d’années. Dans cette histoire campée dans les années 1990, le jeune Adelstein sera pris sous l’aile du vétéran détective Hiroto Katagiri, pour infiltrer l’univers des dangereux yakuzas.

Le temps des framboises

(dès le 14 avril)

Où le voir ? illico (abonnement requis)

En vedette : Sandrine Bisson (la série Épidémie, 1991),Edison Ruíz (Infinite, la série El Dragón : Le retour d’un guerrier), Micheline Lanctôt (Le rire, Les affamés), Paul Doucet (la série District 31, Les nôtres) et plusieurs autres

À notre plus grand bonheur, le cinéaste Philippe Falardeau (Monsieur Lazhar, Guibord s’en va-t-en guerre) fait le saut à la barre d’une série. Et l’humour des scénaristes Florence Longpré et Suzie Bouchard semble coller parfaitement à l’univers des films québécois du réalisateur. Nous y suivons une femme en crise de la quarantaine qui hérite d’une ferme. Bien sûr, tout ne se passera pas comme prévu. Une distribution impressionnante et une excellente bande-annonce nous confirment qu’il s’agira de la série à ne pas rater ce printemps.

Anatomie d’un scandale

(dès le 15 avril)

Où le voir ? Netflix (abonnement requis)

En vedette : Sienna Miller (Poursuite sous pression, Tireur d’élite américain), Michelle Dockery (Downton Abbey, The Gentlemen), Rupert Friend (la série Homeland, La mort de Staline) et plusieurs autres

La réputation du scénariste David E. Kelley n’est plus à faire. Avec La loi de Los Angeles, Ally McBeal ou Petits secrets, grands mensonges, il nous plonge depuis près de 40 ans dans des univers dramatiques prenants. Coécrite avec la Canadienne Melissa James Gibson, Anatomie d’un scandale est l’adaptation en six épisodes d’un roman de Sarah Vaughan qui nous mène au cœur de l’histoire d’un ministre britannique accusé de viol. Tout son entourage sera éclaboussé au passage. David E. Kelley connaît très bien le milieu judiciaire ; nous surprendra-t-il encore ?

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.

Pourrait on nous suggérer des émissions où l’on a pas besoin d’avoir multiples abonnement $$$.
Juste Bell ou Videotron sont très dispendieux. Merci

Répondre