« Tergiverse », de Peter Peter, sans hésitation

IL Y A des chansons auxquelles on n’a rien demandé et qui rentrent en nous sans notre permission, nous rappellent quelqu’un ou quelque chose, ou ne nous rappellent rien du tout, mais nous rendent chose, flou, mou ; des chansons qui nous font bondir sur les toits ou s’enfoncer dans le moelleux d’un fauteuil, foncer tout droit ou balancer entre le nord et le sud. « Tergiverse », de Peter Peter, avec Cœur de pirate, ne me lâche pas depuis quelques jours. Et le clip augmente les effets d’addiction. C’est pourtant pas une si grande chanson que ça, hein ? Expliquez-moi, docteur !

Laisser un commentaire

Eh non, pas une grande chanson du tout et pas un grand clip non plus.
Ben, mon cher, demande-toi donc pourquoi tu clique là-dessus… Nostalgie du veggisme de l’adolescence peut-être?