Théâtre : Claude Poissant fait le printemps

Le directeur du Théâtre PÀP est partout ces jours-ci : pas moins de trois de ses mises en scène sont jouées ou s’apprêtent à l’être.

claude-poissant
Photo : Jérémie Battaglia

Le directeur du Théâtre PÀP est partout ces jours-ci : pas moins de trois de ses mises en scène sont jouées ou s’apprêtent à l’être.

Pendant que Bienveillance, de Fanny Britt, se promène au Québec, on retrouvera à Espace GO Cinq visages pour Camille Brunelle, percutante pièce de Guillaume Corbeil inspirée des réseaux sociaux (du 26 mars au 5 avril).

Peu après, toujours à GO, place au Dragonfly of Chicoutimi, de Larry Tremblay (du 8 au 19 avril).

Si on ajoute la remarquée mise en scène qu’il a faite de Marie Tudor, présentée au Théâtre Denise-Pelletier jusqu’à la mi-février, on se dit que Claude Poissant possède bel et bien le don d’ubiquité. Qui s’en plaindra ?

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.