Tintin fait du cinéma

Deux poids lourds du septième art portent l’œuvre d’Hergé au grand écran. Mi-dessin animé, mi-film traditionnel, le Tintin de Steven Spielberg et Peter Jackson est fort attendu !

Photo : Bebeto Matthews / AP / PC
Photo : Bebeto Matthews / AP / PC

LES ALBUMS

Tintin a vu le jour le 10 janvier 1929, lorsque la série fut publiée pour la première fois dans Le Petit Vingtième, supplément pour enfants d’un journal belge pour lequel Hergé travaillait, Le Vingtième Siècle. C’est alors l’aventure de Tintin au pays des Soviets qui commence. À noter que Le Petit Vingtième est également le nom du journal qui emploie Tintin dans la bande dessinée.

Le créateur de Tintin, Georges Rémi – plus communément appelé Hergé, soit ses initiales inversées -, est né le 22 mai 1907. Il n’avait donc que 21 ans lors de la première publication des aventures de Tintin et Milou.

Au cours de sa carrière, couronnée d’un succès phénoménal qu’il peina toujours à expliquer, Hergé publia 23 aventures de Tintin. Le dernier album, Tintin et les Picaros, a paru en 1976.

Les albums de Tintin ont été vendus à plus de 230 millions d’exemplaires dans le monde et traduits dans plus de 80 langues.

À sa mort, en 1983, Hergé laissa une BD inachevée, Tintin et l’Alph-Art. Les notes furent rassemblées et l’album publié en 1986 à titre posthume, dévoilant le processus de création d’Hergé grâce à de nombreuses pages de brouillon et de dessins.

Tchang, que Tintin rencontre pour la première fois dans Le lotus bleu (1936), n’est pas seulement un personnage de fiction. Pendant l’écriture de l’album, Hergé collabore avec un artiste chinois, Tchang Tchong-Jen, et les deux hommes nouent une grande amitié, à tel point qu’Hergé baptise le jeune Chinois à qui Tintin sauve la vie du nom de son ami. Hergé et Tchong-Jen perdent contact au cours de la Deuxième Guerre mondiale, et la quête de Tintin pour retrouver son ami Tchang dans Tintin au Tibet (1960) illustre bien la tristesse d’Hergé. Les retrouvailles eurent lieu en 1981. Tintin au Tibet restera l’album préféré d’Hergé.

LE FILM

Le film, dont la sortie est prévue en 2011, allie 3D et capture de mouvements : les acteurs portent des combinaisons et des capteurs qui retransmettent leurs mouvements et expressions sur ordinateur, où sont modélisés les personnages auxquels ils donnent vie ; puis, ceux-ci sont intégrés aux décors virtuels. L’idée étant d’obtenir un résultat proche de l’univers d’Hergé en y ajoutant l’illusion de la vie.

Les coproducteurs, Steven Spielberg (E.T., Le Parc jurassique) et Peter Jackson (Le seigneur des anneaux, King Kong), dirigeront chacun un film, mais c’est en tandem qu’ils agissent depuis le début, partageant idées et expérience. Le tournage du premier film a commencé le 26 janvier dernier dans les Giant Studios, situés près de l’aéroport international de Los Angeles.

Les scénarios s’inspireront de plusieurs albums. Si le premier volet se concentrera sur l’histoire du Secret de la Licorne (1943), la première rencontre entre Tintin et le capitaine Haddock, qui a lieu dans Le crabe aux pinces d’or (1941), y sera intégrée. Le trésor de Rackham le Rouge (1944) devrait surtout être au centre de l’histoire du deuxième film.

L’objectif non officiel est de réaliser une trilogie. Le deuxième film est déjà en préproduction, et si le public est au rendez-vous, un troisième volet suivra. Le budget du premier film est estimé à 130 millions de dollars américains.

Les deux producteurs ont promis aux Studios Hergé et aux tintinophiles de rester fidèles à l’univers d’Hergé. Ainsi, ils ne tenteront pas d’expliquer les origines de Tintin, qui demeurent un mystère dans les albums. Mais une certaine liberté artistique leur a été accordée, et le scénario prévoit l’introduction de nouveaux personnages.

LA PRODUCTION ET LA DISTRIBUTION

Steven Spielberg : Il cherche à adapter Tintin au cinéma depuis bientôt 30 ans. Quand il contacte Hergé, en 1982, celui-ci, émerveillé par E.T., se montre très intéressé. Une rencontre est prévue en mars 1983 pour finaliser l’accord, mais la mort du dessinateur en décide autrement.

Jamie Bell : C’est d’abord le jeune Thomas Sangster, vu dans Love Actually (Réellement l’amour), qui avait été choisi en 2008 pour jouer l’intrépide reporter. Mais il se désista quand le projet tarda à trouver des fonds, et le rôle fut confié à l’interprète de Billy Elliot.

Daniel Craig : Il a connu une célébrité soudaine, en 2006, en devenant le sixième James Bond dans Casino Royale. Saura-t-il conquérir les tintinophiles dans le rôle du pirate Rackham le Rouge ?

Andy Serkis : Des millions de cinéphiles l’ont vu dans la trilogie du Seigneur des anneaux, dans le rôle de… Gollum, un personnage animé par ordinateur ! Acteur fétiche de Peter Jackson, Serkis a aussi donné vie à King Kong ! Cette fois, il endossera un personnage dont les traits physiques sont plus proches des siens, soit le capitaine Haddock.