Un album à 1 000 dollars

Les artistes rivalisent désormais d’ingéniosité pour donner un coup de tonus à leurs ventes d’albums. Parlez-en à Nipsey Hussle, un rappeur de Los Angeles…

Mailbox-Money

Vendre son album 1 000 dollars ? Et pourquoi pas ? Les artistes rivalisent désormais d’ingéniosité pour donner un coup de tonus à leurs ventes.

Nipsey Hussle, rappeur de Los Angeles, a innové en la matière. Après avoir claqué la porte de son label, il a inventé un système pour rentabiliser son dernier disque, Mailbox Money.

En effet, l’auditeur a le choix entre le télécharger gratuitement sur Internet et en acheter un exemplaire « physique », moyennant 1 000 dollars pour une version de collection (avec une invitation à une séance d’enregistrement privée du prochain opus).

La stratégie s’avère payante : une semaine après sa sortie, l’album avait déjà trouvé 60 preneurs. C’est une belle réussite, d’autant que l’artiste, sous-estimant la demande, n’en avait pressé que 100 exemplaires.

En 2013, Nipsey Hussle avait vendu 1 000  exemplaires de son précédent album, mais à 100 dollars. La preuve qu’il est possible d’être rentable en dehors des circuits de distribution traditionnels.

Laisser un commentaire
Les plus populaires