Un monde qui change

Alors que le monde bipolaire dominé par l’URSS et les États-Unis ne semble plus qu’un lointain souvenir et que s’étiole la puissance américaine au profit de pôles régionaux émergents, les enjeux géopolitiques se complexifient.

Pour aider à y voir plus clair, Septentrion propose l’ouvrage collectif Repenser la multipolarité, dirigé par Barthélémy Courmont et Éric Mottet, de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques. Le lecteur trouvera des pistes de lectures et de réflexions grâce à une approche tant régionale que thématique. Il sera ainsi question tantôt des rapports de force entre les puissances émergentes en Afrique, tantôt de multipolarité en Asie du Sud-Est. Les notions clés de soft power, de transfert de souveraineté dans l’Union européenne et de guerre asymétrique sont notamment soulevées et expliquées avec grande clarté. L’ouvrage demeure très accessible au public curieux de comprendre les transformations géopolitiques récentes du monde. En avant-propos, Éric Mottet pose une question qui devrait orienter la lecture : la multipolarité représente-t-elle une solution adéquate aux tensions et conflits présents dans le système international ? Ce genre d’ouvrage collectif permet une perspective plurielle du phénomène relativement nouveau qu’est la multipolarité. (452 p., 27,95 $)

LA VITRINE DU LIVRE

Printemps érableAnthologie d’un printemps

Bien des choses ont été dites et écrites sur le printemps 2012. Nous sommes loin d’en avoir fait le tour. L’ouvrage Le printemps québécois : Une anthologie, publié par Écosociété, fait revivre cette saison troublée et festive par un recueil qui réunit des centaines de photographies, de discours et de textes d’opinion, qui deviennent documents d’époque. Les caricatures et les dessins viennent adoucir la dureté des images de matraquage et de gaz lacrymogènes. Un album-souvenir qui pourra servir de support mnémonique à ceux qui voudront expliquer le printemps érable à leurs enfants, dans toute sa violence, sa folie et sa créativité. Ceux qui y étaient tomberont, c’est certain, sur une photo qui les replongera instantanément dans le tintamarre assourdissant des casseroles, des hélicoptères et des slogans scandés par des voix rauques. Anarchopanda fait quelques apparitions et signe même un texte. (360 p., 34 $)

Féministe_robe_noireUne oubliée de l’histoire

Née Marie-Aveline Bengle, à Saint-Paul-d’Abbotsford, en 1861, mère Sainte-Anne-Marie aura lutté toute sa vie pour l’éducation classique et universitaire des jeunes Québécoises. En qualité de maîtresse générale des études de la congrégation de Notre-Dame, cette religieuse jouissait d’un pouvoir considérable, ce qui ne l’empêchera pas de buter contre les préjugés tenaces et les mentalités obtuses du clergé et de la société canadienne-française en matière d’éducation des filles. Rusée et déterminée, elle saura manœuvrer avec doigté pour vaincre l’adversité. On se demande d’ailleurs pourquoi celle qui fonda le collège Marguerite-Bourgeoys et qui aura droit, en 1937, à des funérailles aussi grandioses que celles du frère André est tombée dans l’oubli. Dans ce livre qui se lit comme un roman, Claude Gravel raconte avec beaucoup d’adresse la vie d’une femme qui changea la destinée des Québécoises. (La féministe en robe noire, Libre Expression, 224 p., 32,95 $)

corrompusLe rire en prime

Pour souligner les récents succès de sa collection « Lettres libres », Lux Éditeur offre en prime Corrompus, un recueil de textes hilarants des Zapartistes, à l’achat de deux livres de ladite collection. Il s’agit de textes humoristiques sur la corruption, un des thèmes que le groupe aborde en spectacle. Contrairement aux politiques dont il se moque, le livre n’est pas à vendre… Jusqu’à épuisement des stocks. (77 p.)

Laisser un commentaire