Une autre histoire de l’art au MBAM

L’exposition De Van Gogh à Kandinsky : De l’impressionnisme à l’expressionnisme, 1900-1914, au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), fait bien plus qu’accrocher aux cimaises quelques chefs-d’œuvre de Klee, Matisse ou Gauguin.

expressionisme
Jeune fille au corsage violet (1912), d’Alexej von Jawlensky, peintre expressionniste russe actif en Allemagne. L’œuvre est présentée au Musée des beaux-arts de Montréal. – Collection privée

À première vue, l’exposition du Musée des beaux-arts de Montréal a tout de ces expos à succès qui permettent aux grands musées de s’enorgueillir d’un nombre mirobolant de visiteurs annuels.

Mais à y regarder de plus près, De Van Gogh à Kandinsky : De l’impressionnisme à l’expressionnisme, 1900-1914, fait bien plus qu’accrocher aux cimaises quelques chefs-d’œuvre de Klee, Matisse ou Gauguin.

Ce qu’on nous présente, c’est une série d’interconnexions entre l’impressionnisme français et l’expressionnisme allemand, deux courants artistiques en général considérés, pour des raisons qui appartiennent à l’Histoire avec un grand H davantage qu’à l’histoire de l’art, comme distincts.

Un siècle après le début de la Première Guerre mondiale, notre compréhension de la circulation des idées entre Paris, Berlin, Cologne et Mannheim est plus neutre, et certainement plus juste. Le temps est venu de revoir nos classiques !

(Jusqu’au 25 janvier 2015)

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie